RMC Sport

Bordeaux: Gasset secoue ses joueurs après une nouvelle défaite inquiétante

Battu par Strasbourg (2-3) ce dimanche, après une entame de match catastrophique, Bordeaux commence à sentir le vent de ses poursuivants dans le dos. Pas encore assurés du maintien, les Bordelais doivent stopper l'hémorragie. Jean-Louis Gasset compte pour cela sur l'expérience.

Bordeaux joue à se faire peur, mais attention à l'excès de confiance dans la lutte pour le maintien. Les Girondins se sont inclinés face à Strasbourg ce dimanche (2-3), dans le cadre de la 31e journée de Ligue 1, en ayant concédé trois buts dans la première demi-heure. Le club, qui n'a gagné qu'un seul de ses dix derniers matchs de championnat, est 14e au classement.

"C'est partout, dans la technique, dans les duels... partout. Ce n'est pas juste un secteur de jeu. On n'avait pas de bloc, constate un Jean-Louis Gasset un peu fataliste en conférence de presse. En ce moment, on fait des erreurs de débutant." Notamment sur les coups de pied arrêtés. "Il faut arriver à mettre dans la tête aux gens que quand on a la responsabilité de quelqu'un, il ne faut pas que ce quelqu'un marque", complète le technicien.

"Il va falloir serrer le robinet"

"Après une entame de match comme ça, heureusement que vous êtes inquiets. Maintenant, j'ai quand même des joueurs d'expérience. On se dit qu'à un moment, on va prendre conscience que ce qu'on fait ne suffit pas. Peut-être que les gens sont persuadés qu'on va gagner un ou deux matchs sur les sept qu'il reste. Mais il faut se dire qu'il faut le faire le plus vite possible. Et sincèrement, j'avais quand même l'espoir que ce soit aujourd'hui", poursuit Jean-Louis Gasset. Bordeaux ira dimanche à Saint-Etienne.

"C'est avec ce groupe qu'on va réussir à remplir la mission, insiste-t-il tout de même. On a manqué une bonne opportunité de respirer mais je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas le moral avec 36 points quand d'autres l'auraient avec 28-29 points. Après, c'est une question mentale. [...] Il va falloir serrer le robinet. Il faut qu'on arrête de parler et qu'on joue, qu'on soit concentrés sur le football." Après les Verts, Bordeaux recevra un Monaco en grande forme.

A.Bo avec W.T