RMC Sport

Bordeaux: Gourvennec rend hommage à Carrasso et explique pourquoi il ne le garde pas

Cédric Carrasso a passé huit saisons chez les Girondins de Bordeaux.

Cédric Carrasso a passé huit saisons chez les Girondins de Bordeaux. - AFP

Malgré la colère de Cédric Carrasso après l’annonce qu’il ne serait pas prolongé à Bordeaux, son entraîneur Jocelyn Gourvennec a tenu à lui rendre hommage, ce jeudi en conférence de presse, avant de donner quelques détails sur cette décision.

Jocelyn Gourvennec a vu le gardien débarquer. En 1998, lors de son unique saison à l’OM, le milieu a découvert Cédric Carrasso, alors âgé de 16 ans. "Donc j’ai un relationnel avec lui très ancien et sans doute différent", a ainsi rappelé le coach des Girondins, ce jeudi, deux jours après l’officialisation du départ de son gardien.

"Beaucoup de respect pour le garçon"

"Il est un peu déçu et en colère, a développé Gourvennec, compréhensif. Je l’ai rencontré très longuement ce matin, j’ai voulu laisser passer la journée d’hier, on a discuté de manière posée et sereine." De quoi conforter le coach sur son opinion à propos de Carrasso.

"Ça ne change strictement rien, pour moi l’entraîneur, au respect que je porte à Cédric. Je ne l’ai coaché qu’une seule année mais je le connais depuis très longtemps et j’ai beaucoup de respect pour le garçon, d’abord, et puis pour le joueur aussi pour ce qu’il a fait et ce qu’il a représenté à Bordeaux."

A lire aussi >> L'émouvante et virulente lettre d'adieux de Carrasso

"Je comprends les polémiques"

"Les polémiques qui ont déjà lieu et qui auront lieu ne m’affectent pas moi, a ensuite lancé l'entraîneur bordelais, en conférence de presse ce jeudi. Je les comprends mais cela ne m’affecte pas car je sais le respect que je lui porte et je lui ai encore dit ce matin."

"On a hésité très longuement"

A deux jours du dernier match de son gardien avec les Girondins, à Lorient, Gourvennec a également détaillé les coulisses de la décision de ne pas le prolonger. "Ça reste un choix sportif sur lequel on a hésité très longuement et où on s’est décidé après le match de Saint-Etienne (2-2, le 5 mai dernier). Une fois que les choses étaient à peu près figées au classement final. On s’était fixé la fin de saison pour décider." Et Gourvennec devrait désormais voir Benoît Costil débarquer en Gironde.

VIDÉO - Baptiste Lecaplain est optimiste pour les Girondins de Bordeaux et nous explique pourquoi

Fl.P. avec N.P.