RMC Sport

Bordeaux: Printant en attend "encore plus" de la part de Ben Arfa

En difficulté depuis son retour de blessure en janvier, Hatem Ben Arfa marque le pas avec les Girondins depuis quelques matchs. Des prestations qui se ressentent sur le niveau de jeu global de Bordeaux qui n’a plus gagné depuis 5 rencontres.

Le match nul 0-0 face à Marseille en double supériorité numérique a laissé des traces et braqué les projecteurs sur Hatem Ben Arfa, en difficulté depuis le début de l’année. L’international français était à l’envers contre Marseille et il a essayé de débloquer le match en faisant la différence, seul et mal inspiré.

"Il a voulu faire un exploit", confiait Jean-Louis Gasset à la fin de la rencontre. Depuis son retour de blessure le 24 janvier contre Angers, Ben Arfa n’a pas le même rayonnement que lors de ses premiers matchs avec le maillot bordelais avec 0 but et 0 passe décisive à son actif en 2021. Pourtant son bilan est plutôt bon depuis son arrivée en Gironde (2 buts, 4 passes décisives en 16 matchs) et il a su gagner des points à lui seul mais une statistique ne plaide pas en sa faveur.

Plus de points par match sans Ben Arfa

Bordeaux avec Ben Arfa prend 1,06 point par match en moyenne, c’est maigre. 1,78 pt/match quand le meneur de jeu n’est pas présent (en 9 rencontres). Un chiffre à relativiser quand on sait que Bordeaux et Ben Arfa ont affronté les grosses équipes de la L1 ce qui est moins le cas sans lui mais tout de même. "Hatem est conscient de ses performances, souligne Ghislain Printant l’adjoint de Gasset. Nous, on en attend encore plus. On va tout faire pour qu’il retrouve sa fluidité d’avant sa blessure. On sait qu’il va répondre présent et qu’on retrouvera une force collective performante et grâce à son aisance technique, retrouver ce qu’il nous manque au niveau offensif." L’ancien parisien a profité de sa blessure à la cuisse pour refaire du foncier et lui ne se montre pas inquiet de son inefficacité du moment.

Quelques tensions dans le groupe dissipées après Marseille

Mais au sein du groupe, on a pu s’agacer ces derniers temps des choix de Ben Arfa sur le terrain même si on est conscient qu’il peut débloquer une situation à n’importe quel moment. Après la rencontre contre Marseille, quelques explications ont eu lieu dans le vestiaire. Certains joueurs reprochent également à Jean-Louis Gasset sa gestion de Ben Arfa à qui il a confié les clés du jeu et qui sort rarement du terrain même quand il est en dedans. Des tensions qui se sont dissipées au cours de la semaine. "Le bonheur vient avec les résultats, souffle Loris Benito le latéral gauche bordelais. 11 joueurs peuvent jouer, 13 ne jouent pas, ce sont les choix du coach. C’est normal. Le mot est fort mais on est une famille. Dans une famille il y a des moments difficiles, des moments où on est bien. Je ne suis pas inquiet du tout, je sais qu’il va y a avoir des bons moments encore. C’est à nous de croire en nous-même." Bordeaux aura besoin d’un bon Ben Arfa pour relever la tête.

Nicolas Paolorsi (à Bordeaux)