RMC Sport

Bordeaux-Rennes: l’arrivée des Girondins sous les chants et la fumée des fumigènes

Bordeaux affronte Rennes ce dimanche (13h) dans un climat difficile sur le plan sportif et admnitratif. Malgré la crise interne traversée par le club, les supporters des Girondins se sont massés aux abords du Matmut Atlantique pour accueillir et encourager leur équipe avant la 35e journée de Ligue 1.

A quatre matchs de la fin de la saison, Bordeaux reste en danger et doit se battre pour assurer sa survie dans l'élite. Malgré une triste seizième place au classement, l'équipe entraînée par Jean-Louis Gasset a conservé le soutien des supporters girondins.

Présents en nombre à proximité du Matmut Atlantique ce dimanche, les fans bordelais ont donné de la voix pour encourager leur équipe avant la réception de Rennes lors de la 35e journée de Ligue 1.

A l'heure d'affronter des Bretons très ambitieux et à la lutte pour une place en Ligue Europa, les Girondins traversent une grave crise. Outre des résultats sportifs décevants, le propriétaire King Street a annoncé son retrait fin avril et cherche à vendre le club. Face à de tels problèmes, les supporters ont décidé de ne pas lâcher leurs joueurs.

Avant de jouer une partie de leur saison contre l'équipe dirigée par Bruno Genesio, les Girondins ont bénéficié du soutien sans faille de leurs fans. A grand renfort de chants et de fumigènes, l'arrivée du car bordelais au stade s'est faite dans une ambiance bouillante.

Bordeaux veut se rapprocher du maintien

Malgré un conflit avec la direction et notamment avec le président Frédéric Longuépée, le groupe des Ultramarines étaient bien là pour soutenir Hatem Ben Arfa, Benoît Costil et le reste de l'équipe girondine.

Absents des tribunes en raison du huis clos lié à la crise sanitaire, les fans bordelais espèrent désormais assister à un sursaut d'orgueil de leur équipe en championnat.

Bordeaux reste sur cinq défaites consécutives en Ligue 1 et ne possède que cinq points d'avance sur la zone rouge et Nantes, l'actuel barragiste. En cas de nouvelle contre-perfomance ce dimanche face à Rennes, les Girondins pourraient se retrouver en grand danger à trois matchs de la fin de saison.

En cas de victoire, les protégés de Jean-Louis Gasset prendraient provisoirement huit longueurs d'avance sur les Canaris.

JGL avec Paul Lafitte et Nicolas Paolorsi