RMC Sport

Bordeaux: titres, nouveau stade, ambitions... le bilan de l'ère M6

Actionnaire majoritaire des Girondins depuis 1999, le groupe M6 devrait donc passer la main à GACP, un fonds d’investissement américain. Retour sur l’épopée de la chaîne aux manettes de Bordeaux.

Une histoire de près de 20 ans va prendre fin. Les Girondins de Bordeaux ne devraient plus être la propriété exclusive du groupe M6 depuis que les salariés ont été avertis de la vente du club ce vendredi.

Arrivée en avril 1999, la chaîne a profité des bonnes relations entre Jean-Louis Triaud et Nicolas De Tavernost pour devenir l’actionnaire principal du club. Dès lors, la structure s’est solidifiée et a permis de confirmer les Girondins dans le paysage du foot français.

Palmarès: sur le toit de l'Hexagone en 1999 et 2009

Si le premier titre de champion de France, en 1998-1999, n’est pas totalement du fait du groupe M6, le second (2008-2009) est venu saluer une génération éclatante, marquée par la saison folle réalisée par Yoann Gourcuff, Marouane Chamakh et consorts.

Le palmarès ne s’arrête pas là puisque sous l’ère M6, Bordeaux a également remporté une Coupe de France (2012-2013), trois Coupes de la Ligue (2001-2002, 2006-2007 et 2008-2009) et deux trophées des champions (2008 et 2009). En coupes d’Europe, on se souviendra du quart de finale de la Ligue des champions en 2009-2010, ou des quarts de la Coupe UEFA en 1998-1999 et 2003-2004.

Chiffres: des pertes mais un club sain

Ces dernières années, Bordeaux a subi des pertes plus ou moins importantes. Mais si les résultats nets sont en baisse et que les Girondins ont décroché de quelques rangs au niveau sportif alors que d’autres clubs de Ligue 1 (Paris, Lyon, Marseille ou même Monaco) ont commencé à s’armer, toujours est-il que M6 va laisser au fonds d’investissement américain GACP un club sain dont l’avenir sportif et institutionnel n’est, a priori, pas en danger.

Si le club a pu traverser des périodes un peu compliquées, notamment de 2003 à 2005, les turbulences ont souvent été bien gérées. Depuis deux saisons, la 6e place correspond assez bien aux ambitions et moyens du club girondin.

Développements: le Matmut-Atlantique, un demi-succès pour le moment

L’arrivée dans le Matmut-Atlantique, nouvelle enceinte de 42.000 places, en 2015 marque l’un des temps forts de l’ère M6. Amené à réfléchir sur un remplaçant au vieillissant stade Chaban-Delmas et voulant profiter de l’aubaine de l’organisation de l’Euro 2016, le projet se lance en 2011. Des oppositions se font entendre pour dénoncer un partenariat public-privé reposant beaucoup sur les fonds publics. Reste que l'affluence moyenne, elle, a au moins progressé.

C.P.