RMC Sport

Bordeaux: un maillot spécial à Nantes, en hommage à Sala

Les Girondins de Bordeaux ont dévoilé un maillot unique destiné à rendre hommage à son ancien attaquant argentin Emiliano Sala, mort en janvier 2019 dans un accident d'avion. La tunique sera portée par les joueurs lors du match contre le FC Nantes, dimanche (17h) pour le compte de la 21e journée de Ligue 1.

Un an après le décès d'Emiliano Sala, le hasard du calendrier fait s'affronter deux de ses anciens clubs. Le FC Nantes et les Girondins de Bordeaux s'affrontent dimanche après-midi (17h), pour le compte de la 21e journée de Ligue 1. À cette occasion, les deux équipes ont prévu de rendre hommage à l'attaquant argentin, mort à l'âge de 28 ans le 21 janvier dans le crash d'un petit avion de tourisme piloté par David Ibbotson, 59 ans, qui a également perdu la vie.

À l'instar du FC Nantes, qui a prévu un maillot reprenant les couleurs de l'Argentine, les Girondins de Bordeaux ont également décidé de jouer cette rencontre avec une tenue spéciale. Celle-ci présentera un drapeau de l'Argentine, encadré des initiales d'Emiliano Sala, sous l'écusson du club aquitain. Un flocage unique dévoilé dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux avec le message suivant: "Emiliano pour toujours dans nos cœurs".

Toujours dans le cadre de ce match de championnat organisé à La Beaujoire, un immense tifo et une minute d'applaudissements ont été annoncés.

Arrivé à Bordeaux en 2010

Emiliano Sala avait débarqué en France au cours de l'année 2010, en rejoignant les Girondins de Bordeaux. Il avait connu des prêts réussis à Orléans puis Niort, avant de découvrir la Ligue en 2014 avec le club au scapulaire puis d'être une nouvelle fois prêté à Caen. Il avait fini par être transféré au FC Nantes en 2015.

Le corps de l'attaquant argentin avait été découvert plusieurs jours après le crash, au terme de recherches qui furent interrompues pendant un temps avant d'être relancées par la famille. Selon le rapport d'autopsie, Emiliano Sala est décédé des suites de "blessures à la tête et au tronc". Il a aussi été exposé, tout comme le pilote également selon toute vraisemblance, à un niveau de monoxyde de carbone susceptible de provoquer convulsions, perte de conscience ou crise cardiaque.

>> Emiliano Sala: où en est l'enquête, un an après?

Julien Absalon