RMC Sport

Brest: Faivre reconnaît "une erreur" après son transfert avorté à l'AC Milan

Déterminé à quitter le Stade Brestois pour rejoindre l'AC Milan dans les derniers jours du mercato, Romain Faivre n'avait pas hésité à sécher un déplacement de son équipe. Une attitude qu'il assume, même s'il reconnaît avoir commis "une erreur".

Il fait partie des grands déçus du mercato. Convoité par l’AC Milan, Romain Faivre a finalement dû se résoudre à rester au Stade Brestois. Il a pourtant tout tenté pour rejoindre l’Italie, en allant même jusqu’à sécher un déplacement à Strasbourg pour forcer son départ. Mais aucun accord n’a été trouvé entre les deux clubs, et le jeune milieu de terrain (23 ans), contraint de poursuivre sa carrière dans le Finistère au moins six mois de plus, a fini par s’excuser pour son attitude.

"Ce n’était pas pour aller au clash"

"Quand un club comme ça vient, quand Paolo Maldini (directeur technique du club lombard) vous appelle, ça fait toujours plaisir, c’est flatteur. Pour franchir un cap, on a pris la décision avec ma famille de vouloir aller à l’AC Milan", a-t-il expliqué ce dimanche dans un entretien donné à Téléfoot.

"Le boycott du match contre Strasbourg ? J’ai pris cette décision avec mon entourage. Ce n’était pas pour aller au clash avec le Stade Brestois, mais plus par précaution. Je ne voulais pas compromettre un possible départ à l’AC Milan, un des clubs les plus prestigieux au monde. Je peux comprendre que ça puisse avoir été mal interprété. Je pense que c’était une erreur. On a pris cette décision, il faut assumer", a-t-il ajouté.

Quelque peu "déçu" de ne pas avoir signé chez les Rossoneri, il assure toutefois avoir "vite switché". "Je reste positif, je ne me prends pas la tête, je continue de travailler pour peut-être avoir de meilleures offres", a indiqué l’ancien Monégasque, révélation de la saison dernière en Ligue 1 avec six buts et cinq passes décisives au compteur. Michel Der Zakarian pourrait l’aligner d’entrée ce dimanche pour affronter Angers (15h) à l’occasion de la cinquième journée de championnat. Dix-huitième, Brest attend toujours une première victoire après deux nuls et deux défaites.

RR