RMC Sport

Cabella : "Il fallait que je me retrouve physiquement"

Rémy Cabella

Rémy Cabella - AFP

Buteur face à son ancienne équipe, dimanche lors du match nul de l’OM face à Montpellier (2-2, 17e journée de Ligue 1), Rémy Cabella semble peu à peu retrouver le niveau qu’il affichait avant son départ pour Newcastle. Il confie trouver ses marques dans cet OM façon Michel.

Rémy, quel est votre sentiment après ce match nul contre Montpellier (2-2) ?

Je pense qu’on peut être déçus de faire match nul à domicile. On a des occasions et on ne les met pas. On peut être déçus parce que si on gagnait, on pouvait faire un gros pas en avant. 

Vous enchaînez un nouveau résultat moyen à domicile…

On essaie. Je pense qu’il y a un peu de fatigue chez tout le monde en ce moment. Mais on n’a pas perdu, à chaque fois on revient au score… Parfois, c’est fatigant. Mais on essaie aussi de pousser pour gagner. Parfois ça ne marche pas. On est déçus, c’est logique. Il y a aussi une équipe en face qui joue. Nous, on essaie de bien défendre. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. Aujourd’hui, on a eu la possession et beaucoup d’occasions.

Est-ce parce qu’il y a une pression supplémentaire ?

Je ne pense pas qu’il y ait de la pression. On est là pour gagner et se donner à fond. Il faut aussi retenir qu’on n’a pas perdu. J’espère qu’on va vite retrouver la victoire à la maison.

N’y a-t-il pas un problème de charnière centrale ?

Non, il n’y a pas de problème. Je ne vais pas dire qu’il y en a ! Il peut parfois y avoir des coups de moins bien, de la fatigue aussi. C’est toute l’équipe qui joue, il ne faut pas dire que c’est untel ou untel.

On a vu l’équipe avoir un geste pour Karim Rekik, fautif sur le deuxième but de Montpellier…

Oui, c’est logique. Il faut le soutenir même si ça nous fait mal de prendre un but. Il faut qu’il reste dans le match, donc les joueurs sont là pour ça, pour l’encourager pour la suite du match parce que si on prend un but sur une erreur… Il faut l’encourager. Après on égalise et ça a tenu.

« Je ne pouvais pas me permettre de célébrer »

Considérez-vous que c’est une occasion gâchée de revenir dans les hauteurs du classement ?

On savait que si on gagnait, on faisait un bond vers l’avant et qu’on pouvait enchaîner. Le match est terminé, on a fait match nul et on est tous déçus. Mais si on arrive à faire deux bons résultats avant la fin, je pense que la deuxième partie de saison sera relancée. On va d’abord penser au match de jeudi, parce que ça va être intense (à Liberec, en Ligue Europa ndlr). On va aller là-bas pour gagner, même si un nul suffit. D’abord, il faut se reposer un peu parce que je pense qu’on a besoin de souffler. Et se remettre au travail après.

Quelle sensation avez-vous ressenti après votre but ?

La sensation de marquer pour mon club, de pouvoir égaliser. Je suis heureux mais j’aurais préféré marquer et gagner. Mais c’est vrai que ça me fait quelque chose de marquer contre Montpellier. 

Après votre but, on a l’impression que vous alliez célébrer avant de finalement vous retenir…

Je suis obligé de me retenir ! C’est quand même un club qui me tient à cœur, c’est là que j’ai tout vécu. Je ne pouvais pas me permettre de célébrer.

Avez-vous le sentiment de revenir à votre meilleur niveau ?

Je pense qu’il me fallait du temps parce que pour retrouver mon niveau de jeu, il fallait que je me retrouve physiquement, techniquement aussi. Petit à petit, c’est venu : prendre plus de plaisir sur le terrain, plus d’assurance et de confiance. Je me sens de mieux en mieux. A moi de prendre le jeu à mon compte et de faire gagner mon équipe. J’essaie, ça se passe bien. J’espère que ça va continuer parce qu’il faut un Cabella à 100%, pas à 50 ou 60% de ses capacités.

F.Ge à Marseille