RMC Sport

Comment l'OM et les supporters se sont réconciliés

INFO RMC SPORT. Pendant plus de deux heures ce jeudi, les leaders des groupes de supporters marseillais ont pu vider leur sac lors d'une réunion réunissant tous les joueurs, Rudi Garcia, son staff et Jacques-Henri Eyraud. Une réunion qui a permis d'apaiser un climat très tendu.

Les leaders des groupes de supporters marseillais, conviés ce jeudi au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus par l’OM pour une réunion "de famille", ont pu vider leur sac pendant plus de deux heures. L’objectif était d’apaiser les lourdes tensions, palpables depuis plusieurs semaines autour du club olympien. Le but a été atteint. "Il n’y aura plus de grève des encouragements, c’est sûr", assure un responsable d’association ce jeudi soir.

Tous les joueurs étaient là!

Les supporters ont d’abord été agréablement surpris de constater que tout le secteur sportif était présent: joueurs, entraîneur, staff, président. C’était une volonté de Jacques-Henri Eyraud, qui a pris les devants en début de semaine en contactant les associations de supporters, conscient qu’il fallait agir et que le climat devenait trop tendu et néfaste au club. L’intégralité des joueurs est donc restée après l’entraînement pour assister à cette réunion: de Mario Balotelli à Clinton Njie en passant par les cadres du vestiaire, notamment Dimitri Payet, Steve Mandanda, Luiz Gustavo, Adil Rami et Florian Thauvin, cinq leaders qui n’ont pas hésité à prendre la parole pour reconnaître leur méforme du moment et demander, malgré cela, le soutien du public.

Payet très bavard, Gustavo très "classe"

Les Olympiens ont aussi affirmé qu’il n’y avait pas de tiraillement en interne et que cette crise de résultats était compliquée à expliquer: peut-être le contrecoup de la Coupe du monde et de la saison intense vécue l’année dernière, comme cela a été évoqué. "Cette réunion a fait du bien à tout le monde. Il fallait laver le linge sale en famille. Même les joueurs ont avoué qu’ils avaient besoin de voir les supporters et de parler avec nous", confie un amoureux de l’OM présent à la Commanderie. La réunion a duré plus de deux heures et a donc permis d’apaiser le climat très tendu.

Si tous les acteurs de cette réunion ne veulent pas trahir le secret des échanges, on sait que Dimitri Payet, qui n’a pas été épargné par le Vélodrome ces derniers matchs, a impressionné les supporters par sa capacité à prendre (longuement) la parole avec autant de sincérité. Des supporters qui ont aussi apprécié "la grande classe" de Luiz Gustavo, et la touche sincère et humoristique d’Adil Rami, très lucide, et avec des termes très crus, sur son niveau de jeu. La force de caractère affichée par Rudi Garcia a aussi été très importante pour la bonne tenue des échanges.

Echange viril mais correct avec Garcia

L’entraîneur de l’OM a affirmé qu’il tenait le cap, qu’il était costaud. "Et ça se voit, il n’a pas l’air abattu mais au contraire très motivé", affirme un patron d’association. Les supporters s’étaient d’ailleurs réunis avant l’arrivée des joueurs pour se mettre d’accord sur un point: parler franchement, mais avec respect, sans prendre à partie Rudi Garcia devant les joueurs. Virile, mais correcte, l’explication de textes n’a jamais tourné aux insultes, ce qui a été très apprécié. Loin de l’ambiance délétère qui régnait ces derniers matchs au stade. Jacques-Henri Eyraud a évidemment pris la parole.

Pour demander l’union sacrée et reconnaître, notamment, que le club aurait dû accepter plus tôt de faire cette réunion, lorsque les groupes l’avaient sollicitée après la défaite contre Limassol. "Que le président reconnaisse certaines erreurs a été un grand pas", lâche un supporter. Les joueurs ont quitté la réunion, après 1h30 de discussions, en serrant la main à tous les leaders de groupes de supporters, qui les ont remerciés "de leur présence et de cette prise de conscience". Eyraud a ensuite évoqué le dossier du pétard et des fumigènes.

Club et supporters soudés contre les décisions de la LFP

Les dirigeants marseillais ont enfin confié qu’ils avaient été très choqués et surpris par les lourdes décisions de la LFP: le huis clos conservatoire et les 2 matchs ferme pour Thauvin. "Vous prenez conscience que vous êtes marseillais et qu’on ne nous fait jamais de cadeaux", a plaisanté un supporter s’adressant aux dirigeants de l’OM. En d’autres termes : le levier du "seuls contre tous" a aussi été activé lors de cette réunion. "Contre les décisions des instances" et "contre les attaques des médias", l’OM s’est promis union et solidarité.

Joint par RMC Sport, le président de l’OM n’a pas voulu raconté la teneur des échanges entre le club et ses supporters, par respect pour tous les acteurs de cette réunion. Eyraud espère, en revanche, que cette réunion aura été fructueuse: "J’ai voulu une réunion très large en présence de TOUS les joueurs et le staff qui ont répondu présents. Les paroles ont été très fortes de chaque côté. Si cela a servi à quelque-chose, je m’en réjouis. Il est essentiel que les supporters soient derrière nous et apportent leur contribution à cette seconde partie de saison." Et si cette réunion était tout simplement le déclic de cette fin de saison côté OM?

Florent Germain, à Marseille