RMC Sport

Coronavirus: Tebas critique la décision d'arrêter la Ligue 1

Javier Tebas, président de la Ligue espagnole de football, ne comprend pas la décision du gouvernement de mettre un terme à la Ligue 1.

Coutumier des attaques contre le PSG, Javier Tebas, président de la Ligue de football espagnol, s'en prend cette fois à la France dans son ensemble. Le dirigeant critique la décision du gouvernement de mettre un terme à la saison de Ligue 1, même si la Ligue de football professionnel aura le dernier mot. 

"La décision est hâtive"

"Selon moi, la décision est hâtive, a-t-il déclaré au sein du groupe de travail de l'UEFA, où il participe à trouver des solutions pour reprendre le football. S'il y a des secteurs économiques importants qui ne peuvent pas redémarrer leur activité, de manière sûre et contrôlée, ils pourraient finir par disparaître. Cela pourrait arriver au football professionnel. Dans d'autres pays, les équipes s'entraînent déjà, et c'est l'exemple à suivre. En Espagne, le football est un moteur économique important qui nécessite que nous devons réagir comme beaucoup d'autres. Nous continuons à nous concentrer sur cette reprise, de manière responsable et en suivant les recommandations sanitaires, dès que possible."

"Je ne comprends pas pourquoi il y aurait plus de danger à jouer au football à huis clos, avec toutes les mesures de précaution, que de travailler sur une chaîne de montage, d'être sur un bateau la pêche en haute mer", a-t-il ajouté.

Les déclarations de Tebas interviennent après la prise de parole du président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, qui a annoncé quatre phases de déconfinement. À partir du 4 mai, les joueurs de Liga pourront s'entraîner individuellement dans un premier temps, et en juin la compétition espagnole pourrait reprendre.

NC