RMC Sport

Coronavirus: Wolff réclame des excuses aux supporters parisiens

Le président de l’Association nationale des ligues de sport professionnel (ANLSP), Patrick Wolff, a critiqué les supporters du PSG, lors d'un match amical vendredi, dont le comportement pourrait porter préjudice à toute la filière sport en France.

Le comportement des ultras du Paris Saint-Germain, vendredi lors d'un match amical face à Waasland-Beveren (7-0), a crispé tout le sport professionnel en France, alors que les instances dirigeantes se battent en coulisses pour obtenir de la part des autorités la réintroduction des supporters dans les enceintes sportives. Patrick Wolff, président de l’Association nationale des ligues de sport professionnel (ANLSP), a reproché aux supporters parisiens de s’être tirés une balle dans le pied et par la même occasion d’avoir tiré dans le pied de tout le sport professionnel. 

Wolff: "Ils aiment leur club? Qu’ils le montrent"

"Ce qu’il faut qu'ils comprennent, c’est qu’ils sont des responsables de secteurs économiques entiers, l’événementiel, les spectacles, le sport en général qui sont générateurs d'emplois, a-t-il dit à RMC Sport. On est dans le sport professionnel. Et dans ce système, ça nécessite une responsabilité collective qui, si elle n’est pas suivie, se traduira en termes d'emplois. Et puis tout simplement, pour les supporters, par l'incapacité de voir les matches pendant encore une certaine durée."

Les images des supporters parisiens, sans distanciation ni masque au Parc des Princes, ont encore beaucoup de mal à passer dans le contexte d’une résurgence des cas de contamination au Covid-19, observée en France depuis quinze jours: "C’est un message général mais qui s’applique aux domaines qui sont en menace de mort. On est en menace de disparition sur le sport professionnel, l'événementiel et le spectacle, si on prolonge encore d’un mois, deux mois ou trois mois une situation économiquement et socialement invivables. Et qui sera perdant, les supporters. Ils aiment leur club? Qu’ils le montrent."

Plus de droit à l’erreur

Wolff attend des supporters parisiens qu’ils réagissent lors du prochain match amical prévu ce mardi, contre le Celtic. Un second incident de ce type serait "absolument catastrophique, à Paris ou ailleurs", prophétise-t-il. En attendant, même s’il estime que les dirigeants du club de la capitale ont tardé à se positionner sur le sujet, après la rencontre, vendredi dernier, le président de l’ANLSP suggère aux supporters parisiens de faire amende honorable.

"Il faut qu’ils se convertissent au fait qu’ils appartiennent à un ensemble, peut-être qu’ils soient un peu moins égoïstes, a-t-il estimé. Un geste énorme qui serait apprécié, c’est qu’ils s’excusent pour ce qu’il s’est passé. Il y a un droit à l’erreur dans la vie, ils l’ont épuisé. Ils se grandiraient en faisant une déclaration. J’aimerais qu’ils se manifestent sur ce plan-là. Tout le monde s’est planté dans la vie."

QM ave CR