RMC Sport

Crise des droits TV: à la LFP, on juge l'offre d’Amazon "vraiment intéressante"

L’appel d’offres pour les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 a été infructueux, ce lundi. Mais, en interne à la LFP, l'arrivée d'Amazon est jugée prometteuse.

Comme cela était craint après les défections de Canal+ et beIN Sports, l’appel d’offres pour la réattribution des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, abandonnés par Mediapro, s’est révélé infructueux ce lundi, aucun prix de réserve n'ayant été atteint au terme de cette consultation de marché.

Déjà très tendue en raison des enjeux, la situation liée à cet appel d’offres s’est aggravée tout au long de la journée, à mesure que les mauvaises nouvelles s'enchaînaient, jusqu’à aboutir à cette issue devenue prévisible au fil du temps.

La Ligue de football professionnel a renoncé à toute attribution des lots de la Ligue 1 et de la Ligue 2 faute d’avoir obtenu de la part des potentiels acquéreurs un prix satisfaisant. Mais tout ne serait pas perdu pour autant, à en croire certains participants au conseil d’administration, qui s’est tenu en début de soirée. Les offres reçues d'Amazon, DAZN et Discovery ne sont pas satisfaisantes, mais seraient autant de raisons d'espérer. 

Aulas: "La situation est intéressante"

"Je n’ai pas le droit de parler, mais la situation est intéressante, a estimé le président de l'OL Jean-Michel Aulas à sa sortie du siège de la LFP à Paris. Ça veut dire positive. (Des diffuseurs pourraient répondre à votre attente ?) Bien sûr."

"On se donne 48h pour trouver la meilleure stratégie, explique un participant à la procédure à la LFP. L’offre d’Amazon est vraiment intéressante via leur plateforme Prime Vidéo. C’est la bonne surprise de la soirée."

"Les offres étaient inférieures au prix de réserve donc fin de match", a pour sa part lâché le coprésident de l’UNFP Philippe Piat. Un nouvel appel d’offres n’aura pas lieu. "Ça va être probablement du gré à gré", a indiqué Philippe Piat. La suite à donner à ce dossier sera connue d’ici mercredi. "Il y a toujours de l’espoir", a conclu Jean-Pierre Caillot, président du Collège de Ligue 1 à la LFP.

QM avec LB, SG, AP