RMC Sport

Départs des cadres, entraîneur, vente… : l’OM dans le flou

Steve Mandanda et Franck Passi

Steve Mandanda et Franck Passi - AFP

Au lendemain de la lourde défaite de l’OM en finale de la Coupe de France contre le PSG (4-2), le flou le plus complet entoure le club marseillais. Que ce soit sur la reprise du club ou le mercato à venir.

Si l’intersaison n’a commencé que depuis quelques heures pour l’Olympique de Marseille, le flou qui entoure le club phocéen ne devrait pas se dissiper de sitôt. Au lendemain de la défaite face au PSG en finale de Coupe de France (4-2), le casse-tête ne fait que débuter sur le Vieux Port.

Révolution dans l’effectif

Capitaine courage d’une formation qui a terminé la saison de Ligue 1 à une bien triste 13e place, Steve Mandanda a d’ores et déjà annoncé ce à quoi les supporters marseillais avaient fini par se résigner. Après neuf ans de bons et loyaux services, le gardien va sans doute quitter un club qui devrait perdre un autre international français et ancien Havrais, Lassana Diarra. Venu se relancer à l’OM et auteur d’une première moitié de saison exceptionnelle, le milieu de terrain ne devrait pas s’éterniser à Marseille, lui qui a été un temps annoncé du côté du PSG. Michy Batshuayi, une des autres rares satisfactions de la saison, devrait les imiter. L’attaquant belge a bouclé sa deuxième saison dans les Bouches du Rhône avec 23 buts au compteur, dont 17 en L1. Le profil de l’ancien joueur du Standard de Liège plairait beaucoup en Premier League, notamment à West Ham.

>> A lire aussi : Mandanda confirme son départ

Outre ces trois cadres, le club va devoir composer avec la fin des prêts de sept joueurs de l’effectif. S’ils ont connu des fortunes diverses, Paolo De Ceglie, Javier Manquillo, Mauricio Isla, Lucas Silva, Rémy Cabella, Steven Fletcher et Florian Thauvin, premier buteur samedi contre le PSG, ne devraient pas prolonger l’aventure avec l’OM. Au mieux, leur sort est incertain. Tout comme celui de Franck Passi. Adjoint de Michel cette saison, celui qui a évolué à l’OM entre 1986 et 1988 a remplacé le technicien espagnol courant avril, pour un bilan correct (3 victoires, 2 nuls et la défaite en finale de Coupe de France en 6 rencontres, toutes compétitions confondues).

>> A lire aussi : OM - Franck Passi : "Rester numéro 1, ça me démange"

La revente attendue

L’incertitude qui plane au sommet de l’organigramme marseillais n’aide pas à y voir plus clair. Mi-avril, Margarita Louis-Dreyfus annonçait la mise en vente de l’OM. Secret de polichinelle, la nouvelle n’a toujours pas été suivie d’effets puisque l’actionnaire principal du club n’a pas encore abordé médiatiquement la candidature de repreneurs crédibles. Un rachat qui devrait décider du sort de Vincent Labrune. Le président de l’Olympique de Marseille a expliqué aujourd’hui au JDD qu’il s’estimait « prêt à rester le temps d’une période de transition ». Reste à savoir quand cette période de transition va commencer…