RMC Sport

Dernière chance pour la Goal Line Technology

La LFP, qui recevait ce mardi matin les représentants de Goal Control, l'entreprise chargé de la goal Line technology en Ligue 1, a tapé du poing sur la table.

Goal Control est sous très haute pression. L'entreprise allemande retenue par la LFP pour faire fonctionner la Goal Line Technology pourrait voir son contrat résilié à la fin de la saison "en cas de non amélioration du système sur la deuxième partie de championnat", explique la Ligue dans un communiqué publié ce mardi.

La Ligue avait convoqué Goal Control après de multiples incidents, le dernier en date ayant eu lieu ce samedi lors de Troyes-Amiens. La montre dont est équipé l'arbitre avait sonné alors que le ballon n'était clairement pas rentré. L'arbitre, monsieur Letexier, n'avait finalement pas accordé le but. 

Problème technologique et technique

"Durant cette réunion, GoalControl a effectué une présentation technique, exhaustive et détaillée des événements constatés lors de la rencontre Troyes-Amiens. Un problème technologique et une défaillance humaine sont à l’origine de l’incident observé lors de cette rencontre, explique le communiqué.

Dans un premier temps, la fréquence et l’intensité lumineuse des LED ont altéré le fonctionnement des caméras GoalControl avec pour conséquence la vibration à tort de la montre de l’arbitre. Dans un deuxième temps, le technicien en charge du contrôle dans le van dédié a mis plusieurs minutes pour vérifier les images reçues et informer le délégué de la Ligue."

La Ligue a demandé à Goal Control une série d'actions pour pallier à es dysfonctionnements, dont la mise en place d'un système "seconde génération" pour la phase retour. Ce système devant être testé la la FIFA avant sa mise en place début janvier, donc. Avec comme sanction possible l'arrêt du contrat à la fin de la saison.

PK