RMC Sport

Troyes-Amiens: encore un énorme imbroglio avec la goal-line technology

La première période de Troyes-Amiens a été marquée par un énorme imbroglio concernant la goal-line technology. L'arbitre de la rencontre s'est d'abord fié à sa montre et validé un but, avant de l'annuler.

Scène incroyable au stade de l'Aube. On joue la 32e minute de Troyes-Amiens lorsque Hyunjun Suk place une tête sur corner. Le ballon frappe la barre puis rebondit sur la ligne.

>> Le multiplex de la 18e journée

La montre de l'arbitre vibre, lui indiquant que le ballon est entré et que le but doit être validé. François Letexier le fait mais se ravise rapidement et va voir le quatrième arbitre. La goal-line technology est en effet claire, elle indique que la ligne est "non-franchie".

Le but accordé puis refusé

Après de longues minutes d'imbroglio, l'arbitre accorde finalement le but, en faisant confiance à sa montre. Les Amiénois, eux, se réfèrent à la goal-line technology et protestent vivement. Ils obtiennent finalement gain de cause puisque M. Letexier revient sur sa décision et décide que le but n'est pas valable. Selon BeIN Sports, la montre de l'arbitre a eu un bug et a vibré à tort.

A lire aussi >> Dijon-Bordeaux: La goal line a-t-elle bien fonctionné? Les montres n’ont pas vibré selon le délégué

Monconduit: "On était sûr que le ballon n’était pas rentré sur la tête"

"Il y a eu la tête du Troyen, et on a entendu la montre vibrer, raconte Thomas Monconduit, le capitaine d'Amiens. Donc on s’est arrêté et on n’a pas fait attention au deuxième but (une frappe de Bryan Pelé, mais les Amiénois semblaient s'être arrêtés, ndlr). Sauf qu’on était sûr que le ballon n’était pas rentré sur la tête. On est venu protester, et sur le bord du terrain on a vu que sur les télés, c’était marqué 'No Goal'. L’arbitre pensait au début qu’on lui parlait du deuxième but, mais quand il a compris qu’on parlait du premier, il a décidé de le refuser."

Quiniou: "L'arbitre a été intelligent"

Joël Quiniou, ancien arbitre international et consultant pour RMC Sport, salue la décision finale de M. Letexier: "L'arbitre n'a pas l'image, il n'a que le son de la montre. Les informations ont été remontées avec un peu de retard. Il y a quand même quelques personnes qui peuvent aider et orienter l'arbitre sur ces mauvaises indications techniques. La goal-line technology a un bug, mais à l'arrivée au moins on n'accorde pas ce but. Finalement c'est quand même l'image qui a montré que ce ballon n'était pas entré. Même si ça a pris du temps. J'ai eu peur que l'arbitre maintienne sa décision mais heureusement il a été intelligent."

A lire aussi >> Ligue 1: les nombreux bugs de la goal-line technology

Alexandre Alain Journaliste RMC Sport