RMC Sport

Di Meco: "Eyraud est devenu dangereux pour l'OM"

Des associations de supporters de l'OM ont reçu ce lundi un courrier de mise en demeure de la part du club, faisant craindre une rupture de la convention sur les abonnements. Une nouvelle erreur de la part du président Jacques-Henri Eyraud, selon le consultant RMC Sport Eric Di Meco.

Deux semaines après l'attaque de la Commanderie par des supporters en colère, l'heure aurait pu être à l'apaisement entre l'OM et ses amoureux. Sauf que la direction du club a préféré hausser le ton. En plus d'annoncer lundi le lancement de son obscur projet "Agora OM", cette dernière a adressé une mise en demeure à plusieurs associations de supporters en les menaçant de rompre la convention sur les abonnements, et donc, par extension, de les chasser du Vélodrome.

Un acte de défiance déploré par les associations, par de nombreux politiques locaux dont le maire de Marseille Benoit Payan (PS), ainsi que par Eric Di Meco. Dans le Super Moscato Show, ce mardi sur RMC, l'ancien défenseur olympien a fermement pointé les agissements du président de l'OM Jacques-Henri Eyraud.

"Si le but, c’est d’avoir des spectateurs popcorn au Vélodrome, il n’y arrivera pas. Et s’il compte tuer les clubs de supporters, il n’y arrivera pas non plus"

"Je ne sais pas ce qu’il a derrière la tête, observe l'ancien joueur marseillais, consultant RMC Sport. Dernièrement, quand il y a eu les événements à la Commanderie, j’avais dit que ça se voyait qu’il n’aimait pas Marseille, qu’il n’aimait pas les Marseillais, qu’il n’aimait pas les supporters. Je disais aussi que c’était une personne respectable, mais qu’il fallait qu’il parte. Maintenant, j’ai un gros doute sur sa respectabilité. Cet homme est devenu dangereux. Dangereux pour l’OM, pour le club que j’aime."

C'est pourquoi Di Meco veut tirer la sonnette d'alarme. "Je suis de tout cœur avec les supporters, poursuit-il, et je lance un appel à la ville, aux élus, au maire de Marseille: surtout, M.Payan, ne vendez pas le Vélodrome à ces gens-là. Parce que moi, ils me font peur. Si le but, c’est d’avoir des spectateurs popcorn au Vélodrome, il n’y arrivera pas. Et s’il compte tuer les clubs de supporters, il n’y arrivera pas non plus. Il peut les empêcher d’aller au stade, c’est le patron de l’OM, il peut ne pas leur vendre de places. Mais être supporter de l’OM ce n’est pas que faire des tifos au stade, c’est une manière de vivre."

Et le champion d'Europe 1993 de donner des exemples: "Allez voir ce que les MTP font depuis le début de l’hiver et la crise sanitaire: ils nourrissent les sans-abris, ils accueillent des gamins désœuvrés dans leurs locaux, ils ont un rôle social très important, et les élus le savent, rappelle Di Meco. Alors oui, ils ont aussi un pouvoir de nuisance, ils font des conneries, mais les clubs de supporters ont condamné ces conneries dès le lendemain."

CC