RMC Sport

Dijon-Metz: traité de "comédien" par Antonetti, Coulibaly montre les traces sur sa cheville

Raillé en plein match par Frédéric Antonetti qui l’accusait de simuler, le défenseur de Dijon Senou Coulibaly a dévoilé les traces impressionnantes après une violente semelle de l’attaquant messin, Papa Yade.

La Ligue 1 a beaucoup pesté contre l’arbitrage ce week-end avec, en filigrane, un problème de cohérence dans les sanctions pour des gestes similaires dans des rencontres différentes. Le match entre Dijon et Metz (1-5) en fut un exemple frappant. Déjà averti après un tacle dangereux sur Senou Coulibaly (5e), Papa Ndiaga Yade a échappé de manière incompréhensible à un carton rouge pour une semelle violente sur la cheville du défenseur dijonnais quelques minutes plus tard (12e).

Antonetti: "Je ne supporte pas les comédiens"

Ce dernier a poussé un puissant cri de douleur avant de rester de longues minutes au sol, sous le regard circonspect de Frédéric Antonetti, entraîneur de Metz. Depuis le banc de touche, l’entraîneur des Grenats est même monté dans les tours en accusant Coulibaly de feindre la douleur. "Allez, ça va Monsieur l’arbitre, lance le technicien, selon des images captées par Canal+. Il ne mérite déjà pas le premier (carton jaune pour Yade, ndlr), il ne mérite pas le second. Il (Coulibaly) fait trois heures de cinéma. C’est des joueurs, allez voilà! Après, je vais être méchant, je vais parler méchamment après. Je vous laisse travailler mais je ne supporte pas les comédiens."

Sur le terrain, l’arbitre M.Schneider prévient timidement Yade en le menaçant d’un deuxième jaune s’il voit une trace de son tacle sur la cheville de Coulibaly. Un raisonnement étonnant alors que le VAR aurait largement permis de dissiper ses doutes. Il n’a finalement pas adressé d’avertissement pour ce geste qui valait certainement un rouge direct.

Lundi, Coulibaly a apporté une nouvelle preuve de la violence du choc en diffusant l’état de sa jambe droite, avec les trous des crampons bien imprégnés dans le chair. Le joueur de 26 ans en a profité pour dénoncer les propos d’Antonetti à son égard. "Comedia dell’arte qu’il disait Mr Antonetti, que c’était du cinéma, voir ‘appelez le SAMU’! Il y le VAR pour voir si je simulais..."

NC