RMC Sport

Droits TV: Labrune demande de la patience aux clubs en attendant un diffuseur

Un peu plus d’une semaine après l’annonce de l’arrêt à venir de la chaîne Téléfoot, Vincent Labrune, président de la Ligue de football professionnel (LFP), a demandé aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 de se montrer patients. Le prochain accord de diffusion ne devrait pas être signé avant plusieurs semaines.

Si le fiasco Mediapro touche à sa fin, le groupe ayant acté son retrait la semaine dernière, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 doivent encore patienter pour savoir de quoi sera fait l’avenir de leurs championnats. D’après L’Equipe, Vincent Labrune, a requis la patience des clubs, vendredi matin, lors d’un conseil d’administration de la Ligue de football professionnel.

Le président de la LFP a souligné que l’accord avec Mediapro devait encore être validé par le tribunal de commerce de Nanterre, mardi prochain, et que l’arrivée d’un nouvel acteur, potentiellement Canal +, ne se ferait pas avant janvier 2021. La chaîne cryptée n’a pas publiquement fait état de ses ambitions, ces derniers jours, et semble prendre son temps.

Labrune évoque une nouvelle répartition des droits

Un scénario qu’avait anticipé la LFP. Dans l’accord signé il y a quelques jours avec Mediapro, Jaume Roures s’engage notamment à payer 100 millions d’euros, dont 64 l’ont été dès cette semaine. Mais le groupe sino-espagnol, avec sa chaîne Téléfoot, doit aussi assurer la diffusion de la Ligue 1 et la Ligue 2 jusqu’au 31 janvier, au plus tard. "Mediapro diffuse tant qu’il n’y a pas de solution pour éviter un écran noir", indiquait-on à RMC Sport il y a un peu plus d’une semaine.

L’idée de la LFP est d’assurer la transition en douceur, sans sacrifier la diffusion d’une seule journée de championnat. Sauver la Ligue 1 est ainsi la première étape. Ensuite viendront d’autres discussions. Vincent Labrune, vendredi, a déjà mis en garde les clubs, indiquant qu’il faudra surement réétudier la répartition des droits.

RW