RMC Sport

Dupraz: "Je n’ai pas envie de me calmer"

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz - AFP

Avant de retrouver Antoine Kombouaré samedi à Guingamp pour le compte de la huitième journée de Ligue 1, l’entraîneur du TFC Pascal Dupraz a évoqué son fort tempérament. Un caractère volcanique qu’il partage avec le Kanak et qui avait été à l’origine d’un échange explosif entre les deux hommes il y a cinq mois.

Samedi soir, on observera avec attention les retrouvailles entre Antoine Kombouaré et Pascal Dupraz. La saison passée, un vif accrochage avait opposé les entraîneurs de Guingamp et de Toulouse. Sur la pelouse du Roudourou, pas sûr que les deux techniciens se prennent dans les bras. "Je ne connais pas forcément bien Antoine. Je n’ai rien à dire sur lui", a déclaré Pascal Dupraz ce vendredi sur un ton très sec, en conférence de presse.

"Je n’ai pas envie de montrer à la France entière du football que je suis devenu calme"

Relancé sur son homologue breton, qui affirme s’assagir avec le poids des années, le coach du TFC, lui, assume son tempérament. "Ce sont les affres de la vie qui me font me calmer, mais je n’ai pas envie de me calmer. Je n’ai pas envie de montrer à la France entière du football que je suis devenu calme. Je m’exprime et tant pis si quelques fois, ça heurte certaines personnes ou ça en réjouit d’autres. Je ne m’exprime pas pour être élu, sinon je ferais de la politique. Il m’arrive d’être calme sur le banc ou parfois plus excité."

"Les plus forts, ce sont ceux qui sont assis, stoïques et qui prennent des notes"

Et l’ex-coach d’Evian-TG, inspiré sur le sujet, de poursuivre sur ses homologues. "J’admire les entraîneurs qui sont stoïques sur le banc de touche. J’imagine que ça doit bouillir en eux. Mais les plus forts, ce sont ceux qui sont assis, stoïques et qui prennent des notes. Moi je n’arrive pas à le faire ! A moins d’avoir un œil qui joue au billard et l’autre qui compte les points, je ne sais pas comme on fait pour voir le match." 

A lire aussi>> Toulouse: Dupraz dépité après la "production totalement catastrophique" de son équipe à Marseille

AB