RMC Sport
en direct

EN DIRECT - Ligue 1: l'OL donne des nouvelles de Tolisso après sa blessure

Suivez toutes les infos des clubs français après la 11e journée de Ligue 1.

L'OL donne des nouvelles de Tolisso après sa blessure

L'Olympique Lyonnais a communiqué sur l'état de santé de Corentin Tolisso, sorti sur blessure ce dimanche contre Rennes. "Les examens passés par le milieu de terrain international français ont révélé une lésion à la cuisse gauche, indique le club, qui ne donne pas d'indication sur la date de retour de son joueur. La durée d’indisponibilité de Corentin Tolisso sera déterminée en fonction de l’évolution clinique de sa cuisse et des soins qui lui seront prodigués par l’équipe médicale de l’OL."

Lens : Cabot gravement blessé

Blessé face à Montpellier (1-0), Jimmy Cabot souffre d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Le piston droit du RC Lens sera absent entre 6 et 9 mois.

Le communiqué du RC Lens :

"Le diagnostic est désormais connu et il s’agit d’un coup dur pour le groupe sang et or. Sorti sur blessure en toute fin de rencontre lors de Lens-Montpellier samedi dernier, Jimmy Cabot souffre d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Le piston artésien sera opéré dans les prochains jours avant d’observer une période de convalescence qui oscille généralement entre 6 et 9 mois pour ce type de blessure. L'ensemble du club est tourné vers Jimmy et lui souhaite un prompt rétablissement."

Toutes les infos sur la blessure de Cabot

Ce que risque Neymar à son procès à Barcelone

Au lendemain de son but face à l'OM, l'attaquant du PSG a rendez-vous avec son passé à partir de lundi matin devant un tribunal de Barcelone pour s'expliquer sur des malversations présumées dans le cadre de son transfert de Santos au Barça en 2013. La star brésilienne et le club catalan figurent tous deux parmi les accusés de ce procès retentissant, qui durera jusqu'au 31 octobre. Neymar est accusé de corruption par le ministère public, qui réclame deux ans de prison et 10 millions d'euros d'amende à son encontre.

Ce que risque Furlan après son doigt d’honneur à Clermont

Dimanche dernier lors de la rencontre à Clermont (2-1), Jean-Marc Furlan a écopé d'un carton rouge avant d'adresser un doigt d'honneur à deux reprises au public du stade Gabriel-Montpied. Un geste capté par le diffuseur Amazon, lors de sa sortie de la zone technique pour rentrer dans le tunnel menant aux vestiaire. Le lendemain, via un communiqué, l'AJ Auxerre parlait d'une "attitude déplacée que désapprouve le club et qui ne correspond pas aux valeurs de respect et de fair-play prônées et transmises depuis toujours par l'AJA". La goutte de trop, puisque mardi l'entraîneur bourguignon était démis de ses fonctions. 

Dès là mercredi soir, Jean-Marc Furlan devait se présenter devant la commission de discipline, avant de demander un report et de l'obtenir. Finalement, son cas sera étudié demain par la LFP. Selon nos informations il devrait écoper de 4 matches de suspension, alors que le barème de l'instance du football français ne prévoit pas de cas où le public est victime de ce type de comportement. Une sanction que le principal intéressé devra purger dans son prochain club. Contacté par RMC Sport, Jean-Marc Furlan indique qu'il se rendra à la commission accompagné de son avocat. 

Arthur Perrot

Blanc sur son retour en L1

"Les pelouses je les ai retrouvées. Mais il y a l'ambiance d'un stade avec beaucoup de monde, certains journalistes que je connais depuis longtemps."

Blanc sur le fait d'alléger les cerveaux

Je pense que les cerveaux des joueurs étaient lourds car les réulstats n'étaient pas aussi bons qu'espérés et ils se posaient des questions."

Blanc sur les réseaux sociaux et le foot moderne

"Ne me parlez pas de ça. Je suis dans la préparation du match. Sinon tout impacte sur le vestiaire. Il faut savoir maîtriser tout. Je vais le redire à mes joueurs: soyez bons sur le terrain. Les autres secteurs de jeu ce n'est pas leur domaine. Il faut être bon sur le terrain."

Blanc sur le besoin de prendre des points avant le Mondial

"Il faut prendre des points. Dans l'absolu il en faudrait 15 (sur 15) mais ce n'est pas possible. Jj'estime que ce sont les joueurs avec de l'expérience qui savent mieux appréhender la période. Il y a eu beaucoup de choses écrites ou dites mais les joueurs prennent leurs responsabilités. Pour donner le meilleur, il faut être au top."

Blanc sur les jeunes renvoyés en équipe pro-2

"On traverse une période difficile. Ce sont des jeunes, ce sont des enfants et j'ai préféré les mettre à la disposition de la réserve car je voulais faire du jeu et des oppositions avec vingt joueurs. Mais ils reviendront."

Blanc sur le capitanat

"J'ai eu beaucoup de choses à faire, le capitanat je vais y penser samedi. Cela ne veut pas dire que cela ne sera pas Lacazette."

Blanc sur le besoin de bien défendre

"On n'est pas si catastrophique que cela en défense et en attaquemais quand on a marqué on a souvent pris un but. Ce n'est pas honteux de gagner 1-0."

Blanc sur son secteur offensif

"Il faudrait que je trouve le bon moyen pour que mes attaquants s'expriment. Il nous faut un certain nombre de buts pour être dans les cinq premiers du championnat. C'est un fait. Quand on a deux personnes qui à deux peuvent marquer entre 30 et 40 buts c'est bien. Avec 60 ou 65 buts en Ligue 1, je pense que l'on peut être dans les cinq ou six premiers."

Blanc sur le poste de Thiago Mendes

"Il n'y a pas de grande différence. Un central peut bien jouer devant la défense et un mec qui joue au milieu devant la défense peut bien jouer en défense centrale. J'ai été très clair avec lui mais vous verrez où il jouera."

Blanc sur le collectif

"Collectivement on dit être meilleurs, c'est une évidence. Si les 11 pensent la même chose et ont la même mentalité c'est mieux. Il faut travailler là-dessus. Mais tout le monde est conscient que Lyon n'a pas fait un bon début de saison. Il y a des encore des points à aller chercher. On se doit de prendre des points d'ici le 13 novembre."

Blanc sur un métronome au milieu et la possession

"Si on ne l'a pas il faudra peut-être l'inventer. J'ai de bons joueurs. Des joueurs expérimentés et de bons jeunes. En terme de collectif, Lyon peut faire mieux. Ma façon de jouer ne sera liée au système. On veut poser des problèmes à l'adversaire et avoir le ballon le plus possible. Avoir le ballon c'est être maître. Ne pas l'avoir c'est défendre, défendre. C'est plus jouissif d'attaquer et de créer."

Blanc sur le beau jeu

"La chose d’importance cette semaine ce a été un petit peu d’alléger les cerveaux parce que je trouve qu’ils sont un petit peu lourds. Et le meilleur moyen cela a été de s’entraîner et de bien travailler[...] J'aimerais que le beau jeu soit là de suite. On a fait une semaine de travail intéressante. Les joueurs ont fait une semaine intensive mais basique à mes yeux. On aura le temps de travailler comme malheureusement nous ne jouons pas l'Europe. Soyons forts athlétiquement et techniquement."

Blanc sur la préparation physique des Lyonnais

"On ne peut pas refaire une préparation totale maintenant et j'espère qu'on pourra le faire pendant la trêve de la Coupe du monde. Je pense que les joueurs sont conscients du début de saison et le digère de manière différente. Certains le digèrent difficilement. Il y a toujours des périodes délicates à gerer dans un club. Rennes a eu un début délicat mais cela peut aller vite. On a besoin de points, on a besoin urgemment de points. Et les joueurs le savent."

Blanc sur Rennes, pas un cadeau

"Je l'appréhende comme un match normal. L'OL se doit d'avoir des ambitions partout, à domicile et à l'extérieur. Ce n'est pas le meilleur moment pour affronter Rennes même s'ils ont joué jeudi soir. Et puis leur entraîneur doit avoir une envie farouche de battre l'OL, vous connaissez l'histoire."

Blanc sur la condition de ses joueurs

"Je vous rassure ils sont en très bonne santé. Tout le groupe est à disposition. C'est souvent le cas avec un nouvel entraîneur. Cela veut dire que les gens veulent se montrer et veulent joueur. C'est déjà une bonne chose. Il faut que l'on ait envie d'aller affronter Rennes."

Blanc sur ses axes de travail cette semaine

"Des choses à améliorer sur la confiance. Cela touche au mental de chacun. Au niveau football on a fait du basique. On a beaucoup travaillé avec le ballon, beaucoup beaucoup de jeu. La confiance reviendra avec les résultats. Mais plus on aura la confiance individuellement plus fort on sera."

Blanc sur le point médical face à Rennes

"RAS. Le docteur est content et me dit RAS. J'espère qu'il continuera à me le dire car tout le monde est sur pied. C'est une bonne chose."

C'est fini pour Tagliafico, Blanc va arriver

L'Argentin en termine et son coach va bientôt le remplacer.

Tagliafico sur l'urgence de points

"On a une seule option possible c'est aller à Rennes et essayer de gagner"

Tagliafico connait le passé de Blanc comme joueur et entraîneur

"C'est un entraîneur reconnu internationalement. J'ai vu jouer ses équipes et je connais son passé de joueur. On doit marcher dans la même direction pour retrouver les premières places."

Tagliafico sur l'importance du collectif

"J'ai eu un premier échange avec l'entraîneur où il m'a dit qu'il parlait un peu espagnol. Là on pense plus au groupe qu'aux objectifs individuels. On verra en fonction des matchs ce qu'il veut. Mais on est surtout sur une reconstruction du collectif en ce moment."

Tagliafico sur le manque de confiance de l'OL

"Je crois que tout se joue dans la tête. On a de bons joueurs, on est dans un grand club. On l'a montré au début de saison puis il y a eu une baisse. Le mental a aussi diminué. Tout se passe dans la tête et il nous faut la confiance de l'entraîneur. J'espère que nous allons retrouver la confiance pour retrouver la victoire.

On peut gagner ou perdre, c'est le football mais le plus important c'est de tout donner pour essayer de gagner. L'idéal c'est de maintenir un équilibre. Nous ne sommes pas les meilleurs quand on gagne mais nous ne sommes pas les plus mauvais quand on perd. On doit engranger des points."

Tagliafico sur les changements à l'entraînement

"Je ne crois pas qu'il y ait de changement majeur. Chaque entraîneur à sa manière de diriger les entraînements. L'intensité dépend beaucoup des joueurs. Normalement quand il y a des changements, on veut tout montrer au nouvel entraîneur. Au niveau de l'entraînement pour ce que l'on a fait avec lui, j'imagine que c'est similaire."

Tagliafico sur Laurent Blanc

"Cela fait peu de temps que l'on est ensemble avec le nouvel entraîneur. Il faut s'adapter aux décisions qui ont été prises. On a d'abord cherché à se connaître et maintenant on va s'adapter à ce qu'il veut en tant qu'entraîneur."

De lourdes sanctions prévues contre les supporters de l'OM en cas de non respect de l'interdiction de déplacement à Paris

Dans une lettre adressée à la Fédération française de football (FFF) ce vendredi, le ministère de l'Intérieur confirme l'interdiction de déplacement des supporters de l'OM à Paris, dimanche (20h45) pour le choc de la 11e journée de Ligue 1. Les supporters marseillais ne pourront pas non plus se regrouper dans la ville de Paris, ni aux abords du Parc des Princes.

En cas de non-respect de l'arrêté ministériel, ils encourent de lourdes sanctions. "Les personnes qui ne se conformeraient pas à cette mesure encourent une peine de six mois d'emprisonnement et une amende de 30.000 euros, indique le courrier. Dans ce cas, une peine complémentaire d'interdiction de stade pour une durée d'un an est prononcée à leur encontre, sauf décision contraire spécialement motivée."

La conf de Laurent Blanc à 13h

Laurent Blanc dirigera son premier match sur le banc de l'OL ce dimanche contre Rennes. Avant son grand retour en Ligue 1, l'entraîneur des Gones prendra la parole face à la presse. Le technicien sera accompagné du latéral Nicolas Tagliafico.

Un rendez-vous à suivre en direct commenté sur RMC Sport dès 13h.

Lens offre une promotion et une prolongation à Franck Haise, qui devient manager général

Après le départ de son directeur sportif pour Nice, Lens revoit les fonctions de chacun. Le club annonce ce jeudi que son coach Franck Haise est promu manager général et prolonge jusqu'en 2027. Grégory Thil, qui devait lui aussi signer à Nice, est nommé directeur technique.

Reims met à pied son coach Oscar Garcia

Encore un coach viré en Ligue 1. Après Furlan à Auxerre, Bosz à Lyon et Der Zakarian à Brest ces derniers jours, c'est Oscar Garcia qui est mis à pied par Reims.

"Au vu des résultats, en deçà des objectifs escomptés et afin de protéger l'intérêt supérieur de l'institution, le Stade de Reims informe de la mise à pied à titre conservatoire d’Oscar Garcia, en qualité d’entraîneur de l’équipe professionnelle. L’intérim sera assuré par William Still, actuel entraîneur adjoint", écrit le club dans un communiqué.

Plus d'informations ici.

PSG : trois matchs de suspension (dont un avec sursis) pour Ramos

Exclu lors du match nul concédé par le PSG en Ligue 1 à Reims (0-0), Sergio Ramos connaît sa sanction. Réunie ce mercredi, la Commission de Discipline de la LFP a infligé trois matchs de suspension (dont un match avec sursis) au défenseur central espagnol. Il manquera donc les matchs contre Marseille et Ajaccio.

Pour avoir pris trois avertissements dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle, Neymar sera lui suspendu contre Ajaccio.

PSG-OM: décision samedi pour Messi

Toujours en délicate​sse avec son mollet, Lionel Messi se soigne et va de mieux en mieux. Le staff espère pouvoir le faire jouer dimanche lors du choc contre l'Olympique de Marseille, en clôture de la 11e journée de Ligue 1. La décision finale sera prise samedi, lors de la dernière séance d'entraînement à huis-clos. 

AP et FH

Plus d'informations ici.

L'OM très déçu ce l'interdiction de déplacement de ses supporters pour le Classique contre le PSG

Dans un communiqué, l'OM fait part de sa "profonde déception" concernant l'interdiction de déplacement de ses supporters pour PSG-OM dimanche, au Parc des Princes, en clôture de la 11e journée de Ligue 1.

"L’Olympique de Marseille tient à exprimer sa profonde déception à l’égard de cette décision trop systématiquement prise par les autorités ces dernières années, regrette le club phocéen. L’OM, dont le dialogue avec ses groupes de supporters est permanent, est convaincu qu’un déplacement encadré et bien organisé présente moins de risque qu’une interdiction pure et dure, qui pourrait conduire certains supporters à se déplacer de leur côté. Malgré cette regrettable situation, le club entend poursuivre et accentuer son travail avec les autorités pour éviter que nos supporters soient de nouveau privés de suivre leur équipe."

L'OM précise que ses joueurs porteront un "badge « comme un seul hOMme » pour symboliser l’unité et le lien puissant entre le club et ses supporters".

Auxerre: "Les dirigeants se servent de ce prétexte", estime Furlan après son licenciement

L’information n’a pas encore été officialisée par le club, mais l’AJ Auxerre a décidé de mettre fin à sa collaboration avec Jean-Marc Furlan. Le coach de 64 ans, en poste depuis juillet 2019, a été démis de ses fonctions. L’intéressé n’a pas tardé à s’exprimer publiquement, regrettant la méthode utilisée. "C'est terminé, j'ai été reçu ce matin et on m'a notifié ma mise à pied de dix jours après mon doigt d'honneur à Clermont dimanche, a-t-il déclaré à L’Yonne Républicaine, confirmant les informations de RMC Sport. J'ai compris que c'était préalable à un licenciement comme je l'ai dit à Baptiste Malherbe (président exécutif de l'AJA). Les dirigeants se servent du prétexte que j'ai eu ce geste d'humeur à Clermont, que je regrette profondément." Les joueurs, qui bénéficient d’un jour de repos, n’étaient pas au courant de la nouvelle et l’ont appris par voie de presse.

Auxerre se sépare de Furlan

L’AJ Auxerre a décidé de ne pas poursuivre sa collaboration avec Jean-Marc Furlan. Le coach de 64 ans, en poste depuis juillet 2019, a été démis de ses fonctions ce matin. Deux jours après son attitude lors de la défaite à Clermont en Ligue 1 (2-1) et son doigt d’honneur adressé au public auvergnat. De retour dans l’élite cette saison, le club bourguignon occupe actuellement la 16e place du classement après dix journées, avec seulement deux victoires au compteur.

PSG: l'insulte prononcée par Ramos pas inscrite dans le rapport de l'arbitre

Samedi soir lors du match nul entre Reims et le PSG (0-0), Sergio Ramos a écopé d'un carton jaune. Puis d'un rouge direct, sorti par l'arbitre de la rencontre Pierre Gaillouste. Les images du diffuseur Canal + laissaient apparaître sur le moment un "puta madre" prononcé par le défenseur espagnol.

Mais selon nos informations, l'arbitre n'a noté aucune insulte dans son rapport. Il n'a été relevé que l'attitude contestataire du principal intéressé.

Pour cette sanction, Sergio Ramos risque entre 2 et 7 matchs de suspension pour attitude intimidante. Mais cette qualification, plus lourde, ne devrait pas être retenue. La commission de discipline se réunira mercredi soir pour statuer. 

Arthur Perrot

Tous les arbitres pour la 11e journée

RC Strasbourg Alsace – LOSC (vendredi, 21h00)
Arbitre principal : Jérémie PIGNARD
Arbitres assistants : Aurélien DROUET et Julien AUBE
4e arbitre : Rémi LANDRY
Arbitres assistants vidéo : Wilfried BIEN et Cyril MUGNIER

FC Lorient – Stade de Reims (samedi, 17h00)
Arbitre principal : Mathieu VERNICE
Arbitres assistants : Florian GONCALVES et Valentin EVRARD
4e arbitre : Guillaume PARADIS
Arbitres assistants vidéo : Willy DELAJOD et Karim ABED

RC Lens – Montpellier Hérault SC (samedi, 21h00)
Arbitre principal : Hakim BEN EL HADJ
Arbitres assistants : Gwenaël PASQUALOTTI et Huseyin OCAK
4e arbitre : Antoine VALNET
Arbitres assistants vidéo : Bruno COUE et Christian GUILLARD

Toulouse FC – Angers SCO (dimanche, 13h00)
Arbitre principal : Benoît BASTIEN
Arbitres assistants : Hicham ZAKRANI et Aurélien BERTHOMIEU
4e arbitre : Mickaël LELEU
Arbitres assistants vidéo : Johan HAMEL et Alexandre CASTRO

AJ Auxerre – OGC Nice (dimanche, 15h00)
Arbitre principal : Eric WATTELIER
Arbitres assistants : Alexandre VIALA et Cédric FAVRE
4e arbitre : Anthony USTARITZ
Arbitres assistants vidéo : Mikaël LESAGE et Yohann ROUINSARD

FC Nantes – Stade Brestois 29 (dimanche, 15h00)
Arbitre principal : Marc BOLLENGIER
Arbitres assistants : Christophe MOUYSSET et Laurent CONIGLIO
4e arbitre : Gabriel HENRY
Arbitres assistants vidéo : Pierre GAILLOUSTE et Arnaud BAERT

Stade Rennais F.C. – Olympique Lyonnais (dimanche, 15h00)
Arbitre principal : Stéphanie FRAPPART
Arbitres assistants : Mikaël BERCHEBRU et Steven TORREGROSSA
4e arbitre : Benjamin LEPAYSANT
Arbitres assistants vidéo : Benoît MILLOT et Mehdi RAHMOUNI

ESTAC Troyes – AC Ajaccio (dimanche, 15h00)
Arbitre principal : Jérôme BRISARD
Arbitres assistants : Benjamin PAGES et Alexis AUGER
4e arbitre : Brendan ROFFET
Arbitres assistants vidéo : Florent BATTA et William LAVIS

AS Monaco – Clermont Foot 63 (dimanche, 17h05)
Arbitre principal : Ruddy BUQUET
Arbitres assistants : Guillaume DEBART et Bastien COURBET
4e arbitre : Azzedine SOUIFI
Arbitres assistants vidéo : Hamid GUENAOUI et Stéphane BRE

Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille (dimanche, 20h45)
Arbitre principal : Clément TURPIN
Arbitres assistants : Cyril GRINGORE et Nicolas DANOS
4e arbitre : Jérémy STINAT
Arbitres assistants vidéo : François LETEXIER et Dominique JULIEN

L'arbitre Clément Turpin choisi pour PSG-OM

la Ligue de football professionnel (LFP) a dévoilé la liste des arbitres nommés pour la 11e journée de Ligue 1. Clément Turpin dirigera le choc entre le PSG et l'OM, dimanche (20h45). Il sera assisté de Cyril Gringore et Nicolas Danos (le 4e arbitre sera Jérémy Stinat).

Les arbitres assistants vidéo seront François Letexier et Dominique Julien.

Govou tacle un Peter Bosz "jusqu'au-boutiste"

Comme pour Mauricio Pochettino à Paris, le temps des bonnes intentions a vécu. Peter Bosz, à l’instar du technicien argentin, promettait de mettre en place à Lyon "une philosophie de jeu offensive et attractive". Les ambitions étaient posées. Las, elles n’auront pas survécu longtemps à la réalité du terrain. Un peu plus de quinze mois après avoir débarqué dans le Rhône, le technicien néerlandais a été remplacé cette semaine, et n’aura donc jamais réussi à imposer son style à Lyon. "Son discours ne passait plus et il n’avait pas l’envie de changer, tacle Sidney Govou dans Le Progrès. C’est ce qui m’a le plus déçu chez lui. Je comprends qu’il défende ses principes de jeu, mais il faut aussi accepter de changer quand on se trompe. Ce n’était donc plus possible de poursuivre avec Peter Bosz. [...] Je pense surtout que son caractère n’était pas fait pour l’OL. Il est jusqu’au-boutiste. C’est la troisième fois qu’il se fait limoger en cinq ans."

Le programme de la 11e journée

Vendredi 14 octobre 2022

21h: Strasbourg - Lille (Amazon Prime Vidéo)

Samedi 15 octobre 2022

17h: Lorient - Reims (Amazon Prime Vidéo)
21h: Lens - Montpellier (Canal+ Foot, Canal+ Sport 360)

Dimanche 16 octobre 2022

13h: Toulouse - Angers (Amazon Prime Vidéo)
15h: Auxerre - Nice (Amazon Prime Vidéo)
15h: Nantes - Brest (Amazon Prime Vidéo)
15h: Rennes - Lyon (Amazon Prime Vidéo)
15h: Troyes - Ajaccio (Amazon Prime Vidéo)
17h05: Monaco - Clermont (Canal+ Foot)
20h45: Paris - Marseille (Amazon Prime Vidéo)

Bonjour à tous

Bienvenue dans notre live Ligue 1 pour retrouver toutes les informations avant la 11e journée de Ligue 1.

RMC Sport