RMC Sport

Fekir : "L’Euro est dans un coin de ma tête"

-

- - -

EXCLU RMC SPORT. Blessé depuis septembre dernier, Nabil Fekir était l’invité de Luis Attaque ce jeudi. Le Lyonnais, dont le retour à la compétition est imminent, est revenu sur sa longue convalescence et sur ses objectifs pour la fin de saison.

Nabil Fekir, comment avez-vous vécu cette grave blessure au genou droit ?

C’était compliqué. C’était ma première grosse blessure. Je ne savais pas à quoi m’attendre. C’était difficile mais c’est fini, c’est derrière moi maintenant. C’est surtout dur au début, quand on t’annonce six, sept mois d’absence. Tu essayes de relativiser, de voir les bons côtés. Au final, c’est passé vite.

Comment vous sentez-vous ?

Petit à petit, je retrouve mes sensations. Je me sens à 80%. Je suis bien. Je manque de rythme, je le sens à l’entraînement dans les courses et les efforts. Ça va revenir avec les matches, je ne suis pas du tout inquiet à ce niveau-là.

Quels sont vos objectifs pour cette fin de saison ?

Vous pensez toujours à l’Euro ? L’Euro, c’est dans un coin de ma tête. Je sais que ça va être dur, il y a beaucoup de monde devant. Mais je ne me suis pas donné d’objectifs. Bien revenir, retrouver mes sensations, mes qualités, ce sera déjà bien.

Vous seriez déçu de ne pas y participer ?

Franchement, un petit peu. Mais après une grosse blessure comme ça, l’essentiel est déjà de revenir, et s’il n’y a pas l’Euro, ce n’est pas grave.

Avez-vous eu des contacts avec Didier Deschamps et le staff des Bleus depuis votre blessure ?

De temps en temps, il m’appelait, il prenait de mes nouvelles sur l’évolution du rétablissement. Ça m’a fait plaisir. Ça montre qu’il ne m’a pas oublié et ça me touche.

Pensez-vous avoir le temps de revenir au top avant l’annonce de la liste de Deschamps, le 12 mai ?

C’est mon but. Je sais que ça va être compliqué, je vais tout faire pour

Est-ce un rêve de jouer France-Roumanie le 10 juin ?

Je mentirai si je vous dis non.

Et quels sont vos objectifs avec l’OL ?

Qu’on puisse faire une Ligue des champions l’année prochaine, ce serait top.

Quand vous reverra-t-on en Ligue 1 ?

Normalement, je dois jouer à Montpellier (le 6 avril, 33e journée, ndlr).

Combien de temps pensez-vous passer sur le terrain pour votre retour ?

Je ne sais pas. Sûrement pas 90 minutes. C’est moi qui déciderai. Je pense que je ferai au moins une bonne heure. Votre équipe a trouvé ses marques en 4-3-3 depuis quelques matches. L’an dernier, on vous a vu beaucoup joué devant avec Alexandre Lacazette.

Quel est votre poste favori ?

Je n’ai pas de préférence. Je peux jouer à tous les postes offensifs. Où qu’il me mette, je donnerai le meilleur. Je sais qu’il y a beaucoup de monde qui me préfère en pointe, mais pour moi, derrière les deux attaquants ou en pointe, ça ne fait pas une grande différence.

Vous vous voyez à Lyon la saison prochaine ?

Bien sûr, je me vois encore à Lyon. On ne sait jamais de quoi demain sera fait, mais normalement je serai toujours lyonnais.