RMC Sport

Galtier : « Le bonheur de récupérer un joueur comme Trémoulinas »

-

- - -

EXCLU RMC SPORT. Dans le cadre de la semaine des entraîneurs, Christophe Galtier, le coach de Saint-Etienne, était ce vendredi dans Larqué Foot sur RMC. Il est revenu sur les dernières heures d'un mercato agité chez les Verts.

Christophe Galtier, quel bilan tirez-vous à mi-saison ?

En championnat, il est positif. On a basculé à la 4e place à mi-parcours. En plus, il y a eu des départs importants, comme ceux d’Aubameyang (Dortmund) ou de Guilavogui (Atlético Madrid). Il a fallu digérer notre très bonne saison. Il y a eu aussi des accrocs, avec la non-qualification pour la phase de poules de Ligue Europa et surtout en Coupe de France contre Cannes (en 16e de finale).

Ce match, vous ne l'avez toujours pas digéré...

Effectivement. Cette élimination est une grosse tâche dans notre saison. Il faut la digérer. Si on est 4e en championnat, il y a beaucoup d’équipes de qualités derrière. Je parle de Marseille et Lyon mais Bordeaux est là aussi. Il va y avoir une bataille avec 4-5 équipes. On parle souvent des coupes. On a été sorti en Coupe de la Ligue face au PSG au Parc des Princes (2-1 en 8e de finale). Mais l’élimination en Coupe de France, je l’ai bien en travers de la gorge. On doit être capable de battre une équipe de CFA.

Il y a eu quelques départs ces dernières heures, notamment celui de Ghoulam à Naples

(Il coupe) Pas prévu du tout ! J’étais très satisfait de ce que faisait Faouzi cette saison. Il était sur une bonne dynamique. Je m’étais accroché cet été pour qu’il reste chez nous et qu’il ne parte pas au Torino. On ne quitte pas Saint-Etienne pour aller dans ce club dans des conditions financières qui n’étaient pas bonnes pour Saint-Etienne. On était même en discussions pour réévaluer son contrat. Et en 24 heures, Naples s’est montré très insistant. Faouzi aussi. Les dirigeants ont fait leur travail de gestionnaire. Une offre intéressante est arrivée. J’ai eu peur que mon équipe s’affaiblisse de façon considérable. Aux postes de latéraux, on n’est pas nombreux. Mais j’ai eu le bonheur de récupérer un joueur comme Benoît Trémoulinas (prêté par le Dynamo Kiev, ndlr). C’est officiel, c’est fait.

Et le retour de Joshua Guilavogui ?

Ce n’est pas fait. Il passe la visite médicale. On est en phase de le faire revenir chez nous. Les accords sont quasiment trouvés entre les deux clubs (Atlético Madrid) mais il s’est blessé il y a huit jours. Il faut qu’il passe la visite médicale. On veut savoir quelle est la nature de se blessure et s'il peut être opérationnel rapidement.

Les Verts vendent leurs meilleurs joueurs. Votre club peut-il être ambitieux dans les années à venir ?

Exceptés Paris et Monaco, tous les clubs sont obligés de vendre pour vivre. L’avenir d’un club comme Saint-Etienne, mais aussi peut-être de tous les autres, passe par la formation. C’est grâce à cela qu’on va former de très bons joueurs qui vont nous permettre de maintenir l’équipe à un certain niveau et aussi de vivre économiquement.

Vous êtes marseillais et l'OM cherche un coach pour la saison prochaine. Serez-vous l'entraîneur de l'OM la saison prochaine ?

Je suis sous contrat avec l’AS Saint-Etienne. Je suis heureux à Saint-Etienne. Je travaille dans de bonnes conditions. Rien n’est facile, mais il ne faut pas croire que l’herbe est plus verte ailleurs. Ma carrière d’entraîneur m’emmènera là où elle doit m’amener. Est-ce que l’OM me fait rêver ? Quand on est entraîneur, on ne rêve plus. 

A lire aussi : 

Mercato : La dernière journée en direct

Mercato : le niveau de la Ligue 1 augmente-t-il ?

Anigo : « La limite a été franchie »

La rédaction