RMC Sport

Guingamp : Kombouaré allume la LFP et Aulas après la sanction contre Tolisso

Les deux matchs de suspension infligés à Corentin Tolisso, après son tacle dangereux sur Fabien Lemoine, irritent Antoine Kombouaré, qui va accueillir les Lyonnais ce samedi (17h) avec l'En Avant de Guingamp. Le coach guingampais dénonce "la toute puissance de Lyon et d'Aulas".

La commission de discipline de la LFP a tranché ce jeudi. Pour son carton rouge direct consécutif à un tacle dangereux sur le Stéphanois Fabien Lemoine lors du dernier derby à Geoffroy-Guichard (2-0), le Lyonnais Corentin Tolisso a écopé de deux matchs de suspension ferme et d'un match avec sursis. "C'est très léger", a jugé dans la foulée Emmanuel Petit au micro de RMC Sport. Et ce n'est pas Antoine Kombouaré qui va le contredire.

"J'ai une inquiétude par rapport à l'arbitrage"

L'entraîneur de Guingamp, qui va affronter l'OL au Roudourou ce samedi lors de la 25e journée de Ligue 1 (17h), est même très remonté par la décision prise par la commission de discipline. "J'ai une inquiétude par rapport à l'arbitrage. (...) On voit l'agression préméditée de Tolisso et on nous dit que ça ne vaut que deux matchs ?"

Antoine Kombouaré compare la punition infligée à Corentin Tolisso à la sanction de trois matchs ferme dont a fait l'objet le Guingampais Ludovic Blas lorsqu'il a été expulsé contre l'OL en Coupe de la Ligue pour une faute sur Lucas Tousart "après avoir raté son intervention, alors qu'il était resté debout". "Je m'interroge sur le message que fait passer la Commission de discipline", ajoute l'entraîneur.

Kombouaré dénonce "la puissance de Lyon et d'Aulas"

Très remonté, le coach de l'EAG ne cache pas son dégoût : "Je ne peux plus croire en ces gens-là. C'est fini." Il va même plus loin en affirmant que cette décision est le résultat de "la puissance de Lyon et d'Aulas", le président des Gones.

Au match aller, au Parc OL, l'En Avant de Guingamp s'était imposé (1-3) après avoir concédé l'ouverture du score. Le retour au Roudourou est déjà lancé. Pour les Bretons, il est urgent de réagir après six matchs sans victoire (deux nuls et quatre revers).

A lire aussi >> Saint-Etienne: "Lemoine a parlé d’arrêter le foot", confie Rocheteau

Nicolas Bamba