RMC Sport

Ibrahimovic : « Ribéry est fantastique »

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - -

Zlatan Ibrahimovic a profité d’une opération de son équipementier, ce jeudi en plein cœur de Paris, pour faire le tour de l’actualité du PSG et du football en général. Le Suédois a notamment salué Franck Ribéry, élu joueur UEFA de l’année.

Zlatan, seriez-vous heureux de gagner la Ligue des champions avec le PSG, même si vous ne marquez pas un seul but ?

Bien sûr. Quand je fais une passe décisive, pour moi c’est comme mettre un but car vous aidez votre équipe à marquer. Je pense toujours aux trophées. La saison dernière a été fantastique à titre individuel. J’ai tout gagné, on a gagné le championnat. J’espère faire encore une aussi bonne saison que l’année dernière mais collectivement, gagner encore plus.

Vous semblez plus épanoui avec vos coéquipiers cette saison...

Non, ça dépend de comment vous le voyez. J’étais également heureux l’année dernière. Je suis moi-même, comme l’année dernière. Il faut juste continuer à travailler dur et donner aux gens ce qu’ils veulent.

Avec l'arrivée d'Edinson Cavani, vous jouez un peu plus bas sur le terrain. Est-ce une position qui vous plaît ?

On a Cavani dans l’équipe, il aime jouer comme numéro neuf, tourner autour de moi. J’essaye de travailler pour l’équipe de la meilleure façon possible. Si je dois jouer neuf ou dix, on verra bien. C’est bien d’avoir de l’équilibre et de changer les positions.

Falcao et Edinson Cavani sont surnommés le « Tigre » et le « Matador ». Aimeriez-vous aussi avoir un surnom qui fait peur ?

Je n’ai pas besoin d’un surnom qui fasse peur. Vous avez juste besoin de me regarder et vous avez peur ! Le surnom, c’est quelque chose que les autres ont inventé, je n’en ai pas besoin.

« Nous voulons tout gagner »

Comment jugez-vous les débuts de Laurent Blanc sur le banc parisien ?

C’est bien. On en est au début. Il y a beaucoup de pression, pas seulement sur le coach, sur les joueurs, sur le club. Quand vous avez des investissements comme ça derrière vous, tout le monde attend des résultats. Nous travaillons bien. Le coach apprend à connaître les nouveaux joueurs, l’équipe, la façon dont il veut qu’on joue. On n’en est qu’au début. Je suis sûr qu’on va s’améliorer.

Que pensez-vous de la situation de Mamadou Sakho, qui semble proche d'un départ ?

Je ne sais pas, je n’en ai pas parlé avec lui. Il s’entraîne très dur, il semble heureux. Mais cela ne dépend pas de ce que je veux, mais de ce qu’il veut. S’il veut rester, il restera. S’il ne veut pas rester, je ne sais pas quelle est la solution. Je sais que la situation est difficile. Quand on ne joue pas, on n’est pas heureux. Mais il s’entraîne dur. On va voir…

La Ligue des champions est-elle l'objectif numéro un du club cette saison ?

Nous voulons tout gagner évidemment. Je ne pense pas que nous devrions nous concentrer sur un seul trophée parce que sinon on se relâche sur les autres compétitions. Etre à 100% concentré sur tous les trophées te maintient éveillé, tu ne t’endors pas. Et je ne pense pas que les investisseurs soient satisfaits avec un seul trophée. Ils en veulent plusieurs. Nous pouvons en avoir plusieurs. On s’entraîne vraiment dur et la Ligue des Champions est l’un de nos objectifs. C’est dans nos possibilités.

Pensez-vous que Franck Ribéry mérite le titre de meilleur joueur européen de l'année ?

Je pense qu’en tant que joueur de football, Franck Ribéry est fantastique. Pour le Ballon d’Or, je ne sais pas comment c’est calculé. Si on regarde collectivement, Ribéry devait gagner. Mais si vous prenez individuellement, il n’y a personne meilleur que Messi. Je couperais le Ballon d'Or et donnerais une moitié à Messi et l'autre moitié à Ribéry.

A lire aussi :

>> Paris et l’OM pas logés à la même enseigne

>> Courbis : « Cavani doit jouer en pointe ! »

>> Ibra, la métamorphose ?

dossier :

Franck Ribéry

Propos recueillis par Loïc Briley