RMC Sport

Incidents Angers-OM: une bombe agricole marseillaise à l'origine des affrontements?

L'Equipe revient dans son édition de ce vendredi sur les affrontements entre supporters d'Angers et de l'OM, à la fin du match entre les deux clubs le 22 septembre. Les images de vidéosurveillance auraient permis de constater que la situation a dégénéré après qu'un fan marseillais a jeté une bombe agricole... juste à côté de son propre parcage.

Plus de deux mois après les incidents ayant émaillé la fin de la rencontre Angers-OM (0-0) à Raymond-Kopa, le CNOSF - saisi par le club phocéen - a estimé cette semaine que les mesures prises par la commission de discipline de la LFP étaient appropriées, et donc validé les sanctions infligées à Marseille. A savoir un point de pénalité avec sursis, et la fermeture de son parcage visiteurs jusqu'au 31 décembre.

Le Comité national olympique a considéré que la responsabilité disciplinaire de l'OM était bien engagée, et que ses supporters - en s'introduisant sur la pelouse - avaient dérapé. Après, semble-t-il, un énorme quiproquo.

La maladresse d'un ultra marseillais

Dans son édition de vendredi, L'Equipe revient ainsi sur cette soirée chaotique du 22 septembre à Angers. Le quotidien liste plusieurs dysfonctionnements - présumés ou constatés - durant la soirée, notamment sur la gestion des fans marseillais isolés dans le stade, et s'attarde particulièrement sur les affrontements observés après le coup de sifflet final, lorsqu'une trentaine de supporters de l'OM sont sortis de leur parcage pour aller en découdre, rapidement mais violement, avec leurs homologues angevins.

Les Phocéens auraient vu rouge en pensant avoir été ciblés par un jet de bombe agricole de la part des amoureux du SCO. Sauf que les Angevins... n'auraient jamais lancé l'engin explosif en question. Toujours d'après L'Equipe, les images de vidéosurveillance du stade montreraient que c'est un ultra marseillais - probablement par maladresse - qui a en fait lancé la bombe agricole juste à l'extérieur de son propre parcage. Ce dernier, aidé par plusieurs camarades, aurait vite tenté d'éloigner l'engin avant l'explosion, sans y parvenir. La détonation s'est fait entendre dans le parcage, les supporters marseillais ont cru à une agression, et se sont emportés...

C.C.