RMC Sport

Incidents OL-OM: dans son rapport, M. Buquet accuse Aulas de l'avoir menacé

Alors que la Ligue de football professionnel va annoncer ce mercredi les sanctions infligées à l'Olympique Lyonnais après l'incident survenu lors du match face à l'Olympique de Marseille le 21 novembre dernier, RMC Sport s'est procuré le rapport rédigé par l'arbitre de la rencontre ce soir-là. Ruddy Buquet y dénonce notamment les propos menaçants de Jean-Michel Aulas.

À moins de deux jours des décisions de la Ligue de football professionnel concernant les sanctions à infliger à l'Olympique Lyonnais après les incidents lors de la rencontre face à l'Olympique de Marseille le dimanche 21 novembre, le contenu des rapports que les différents acteurs présenteront ce mercredi à la LFP continue de filtrer.

Après l'angle d'attaque préparé par l'OM pour que l'OL ait match perdu et le rapport conjoint de la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes et de la Direction départementale de la sécurité publique, RMC Sport a eu accès à celui de l'arbitre, Ruddy Buquet, qui révèle de nouvelles données sur le déroulé de la soirée du choc de la 14e journée de Ligue 1, qui a été arrêté il y a deux semaines et demi après un jet de bouteille sur Dimitri Payet.

"Ça ne va pas en rester là"

Dans son rapport, rédigé après la rencontre, l'arbitre de 44 ans décrit très clairement des menaces proférées par Jean-Michel Aulas à son encontre. "Je tiens à préciser que M. Aulas Jean-Michel, président de l'Olympique Lyonnais, a tenu les propos suivants au moment de quitter mon vestiaire: "La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex (le comité exécutif de la Fédération française de football, ndlr) et ça ne va pas en rester là"", écrit l'arbitre dans son texte.

Ces menaces proférées envers M. Buquet par le dirigeant de l'OL l'ont été à l'issue d'une deuxième réunion ce soir-là, au cours de laquelle l'arbitre a décidé de mettre définitivement un terme à la rencontre. Une décision qui allait à l'encontre des annonces faites dans le Groupama Stadium quelques minutes plus tôt, notamment par le speaker du stade, qui avait affirmé que le match allait reprendre. Aulas était ensuite apparu très en colère au micro de l'After Foot sur RMC.

Des gestes déplacés de Sampaoli

Dans son rapport, Ruddy Buquet fustige également l'attitude de Jorge Sampaoli. L'arbitre décrit la scène: "Monsieur Sampaoli a manifesté son désaccord sur une éventuelle reprise de manière calme (propos traduits par l'un de ses ajdoints Jacques Abardonado) puis il a eu un comportement, des gestes de plus en plus déplacés à mon égard, en montrant à plusieurs reprises du doigt dans mon vestiaire et en tenant des propos non restranscrits par Monsieur Jacques Abardonado, ayant quitté à ce moment précis mon vestiaire."

Avec ce dossier en main, la LFP va pouvoir prendre des décisions et sanctionner l'OL après l'interruption du choc des Olympiques. Lyon pourrait se voir infliger un nouveau huis clos (en plus de celui déjà décidé par la commission de discipline et purgé face à Reims) et un retrait d'un point avec sursis.

DM avec Florent Germain