RMC Sport

L’ASNL coule toujours, le retour marquant de Privat, Diagne voit rouge… ce qu’il faut retenir de Guingamp-Nancy

La joie des Guingampais

La joie des Guingampais - AFP

Grâce à un but de Sloan Privat, Guingamp a battu 1-0 une équipe de Nancy rapidement réduite à dix après l’expulsion de Modou Diagne, ce vendredi en ouverture de la 31e journée de Ligue 1. Rien ne va plus pour les Lorrains, plus que jamais menacés par une descente en Ligue 2.

Guingamp enfonce Nancy

Huit défaites en neuf matchs dont quatre de rang... Nancy a réalisé une très mauvaise affaire en s’inclinant à Guingamp ce vendredi en ouverture de la 31e journée de Ligue 1. A croire que l’énorme coup de gueule du président Jacques Rousselot après la défaite à domicile face à Lorient (2-3) n’a eu aucun impact sur ses joueurs. « Je leur ai dit qu’il fallait qu’il se bouge le cul », avait soufflé le patron de l’ASNL. Des paroles qui ont fait pschitt sous le crachin breton. Avant d’accueillir Rennes dans une semaine et avant les autres matchs de cette journée, les Nancéiens sont 18e (à égalité de points avec Dijon) et potentiellement barragistes. Mais ils pourraient chuter à la 19e place si Bastia domine Lille samedi. Guingamp est 8e de Ligue 1 à cinq points de l’OM (5e).

Sloan Privat, retour marquant

Blessé aux adducteurs depuis le mois de janvier, l’ancien Sochalien a signé son retour sur le terrain en inscrivant à l'heure de jeu le but de la victoire sur un très bon service de Yannis Salibur (58e). Il s’agit du deuxième but de la saison en L1 de Sloan Privat, le premier depuis le mois d’octobre dernier (1-0 face à Lille).

Modou Diagne voit rouge, Cuffaut blessé

Coupable d’un tacle dangereux sur Jimmy Briand, le défenseur central de l’ASNL a été expulsé dès la 27e minute, laissant ses coéquipiers à dix durant plus d’une heure. Un handicap insurmontable pour l’équipe de Pablo Correa, pas franchement réputée pour faire le jeu, ni pour son goût prononcé pour le risque. Pour ne rien arranger, le club lorrain a aussi perdu sur blessure son défenseur Joffrey Cuffaut quelques minutes plus tard (36e).

Ndy Assembé n’était « pas en bois »

« On a un gardien en bois. » Le tacle de Pablo Correa adressé à son portier biélorusse Sergey Chernik après la défaite contre Lorient a eu pour conséquence le retour de Guy Roland Ndy Assembé dans les cages lorraines. Un retour correct pour le Camerounais qui ne peut pas grand-chose sur le but de Privat et qui sauve les siens dans le temps additionnel devant Briand. C’est lui qu’on devrait voir dans une semaine contre Rennes.

>> Revivez Guingamp-Nancy 

AB