RMC Sport

"L'attitude de Neymar est déplorable"

-

- - -

Après les sifflets d'une partie du Parc des Princes quand Neymar n'a pas laissé Edinson Cavani tirer un penalty contre Dijon mercredi (8-0), Christophe Dugarry est "en colère par rapport à l'attitude" du Brésilien. D'après lui, la star du PSG a fait preuve d'égoïsme.

Le festival du PSG contre Dijon mercredi (8-0) et le super-show de Neymar (4 buts, 2 passes décisives) ont été terni par l'histoire du penalty de la 83e. Plutôt que de le laisser à Edinson Cavani, qui aurait pu devenir le meilleur buteur de l'histoire du PSG, Neymar a gardé le ballon et a transformé lui-même. Une partie du public du Parc des Princes l'a sifflé pour ne pas avoir laissé l'Uruguayen tenté sa chance. Pour Christophe Dugarry, le numéro 10 parisien "est exceptionnel, il n'y a pas de débat". Avant d'ajouter: "Mais sur son attitude..."

Retrouvez tous les podcasts de Team Duga

"Peux-tu comprendre que t'es pas tout seul?"

Un peu taquin, l'expert foot de RMC lance d'un ton ironique: "Quel joueur ce Neymar: quatre buts face à Dijon !" Plus sérieusement, il explique pourquoi il a "trouvé l'attitude de Neymar déplorable". "Un club de foot, c'est un stade, un public, une histoire, des anciens, des nouveaux... S'imprégner d'un club, c'est aussi ça. J'ai toujours condamné les supporters qui veulent dépasser ce qu'ils doivent être. (...) Mais peux-tu comprendre que t'es pas tout seul sur le terrain, qu'il y a d'autres joueurs?"

"Je suis peut-être un doux rêveur, un bisounours, un romantique ou un naïf... Mais qu'est-ce que ça lui aurait coûté? Peut-on aussi se mette à la place des supporters? Je ne veux pas leur donner plus de pouvoir, mais ils ont eu Ibrahimovic qui ne pensait qu'à sa pomme, qui se fichaient des supporters, des dirigeants et de l'histoire, qui a quitté le club en l'insultant... Peut-on avoir un joueur aussi talentueux et fort et qui s'investisse aussi dans le vie des supporters et du club?"

A lire aussi >> Cavani n’en veut pas à Neymar… et le PSG va passer à autre chose

Où est la bienveillance?

"J'ai eu la chance de jouer avec des grands joueurs, peut-être pas aussi grands que Neymar, mais qui étaient des chiens sur le terrain: Baresi, Costacurta, Maldini, Weah, Savicevic... Ils pouvaient avoir des gueules de cons ou penser qu'à leur pomme (...), mais ça ne se passait pas comme ça. J'arrivais de Bordeaux et c'était différent. C'est plus comme ça maintenant. Mais est-ce que ça empêche de mettre un peu de bienveillance?"

A lire aussi >> Riolo: "Neymar et l’élégance en option"

VIDEO >> PSG: un record et une polémique

Team Duga