RMC Sport

L'OL dénonce des "débordements inacceptables" de ses supporters

Dans la foulée de la victoire obtenue samedi contre Nice en Ligue 1 (2-1), l’OL a réagi à propos des multiples fumigènes allumés dans les tribunes et qui ont perturbé la rencontre. Le club dénonce des "débordements inacceptables".

C’est l’un des points noirs de samedi pour l’Olympique lyonnais. Outre l’expulsion de Fernando Marçal, un autre incident a entaché la victoire des hommes de Rudi Garcia contre l’OGC Nice (2-1) lors de la 14e journée de Ligue 1. La fête du Virage Sud a débordé et perturbé le déroulé de la rencontre.

L'OL "regrette l'attitude du Virage Sud"

En première période, entre le premier et le second but lyonnais, l’arbitre a déjà interrompu les débats quelques instants pour évacuer un fumigène de la pelouse. Quand Moussa Dembélé a fait le break, le Virage Sud, qui fêtait son 10e anniversaire, s’est franchement embrasé. Plusieurs engins pyrotechniques ont été allumés, plongeant le Groupama Stadium dans la fumée.

Le coup d’envoi de la seconde période a été retardé de 15 minutes, le temps que les panaches de fumée s’estompent. Après le coup de sifflet final, Christophe Marchadier, le directeur de la communication de l’OL, a indiqué que le club "regrette l’attitude du Virage Sud" et a annoncé que "des décisions seront prises pour régler le problème" après ce qui a "pénalisé l'équipe".

Des sanctions encourues

Comme l’a indiqué le délégué de la LFP Michel Thevot au micro de Canal Plus, un rapport complémentaire va être versé au dossier du match. "La LFP prendra les décisions nécessaires", a précisé son représentant. L’Olympique lyonnais s’expose à des sanctions (amendes, huis clos…).

"Le club regrette l'attitude des supporters du virage sud, absolument incompréhensible. Tout avait été préparé en amont, pour faire en sorte que tout se passe de la meilleure des façons, a observé Christophe Marchadier. Nous avions accepté que les joueurs jouent avec leur logo sur le maillot. C'est une attitude absolument regrettable et en l'état, des sanctions et décisions seront prises pour régler le problème." La victoire du jour n’est pas gâchée, mais Lyon risque de payer chèrement l’anniversaire de ses supporters.

N.B