RMC Sport

"L’OM n’est plus un grand club" selon Leboeuf

L’ancien défenseur central de l’OM Frank Leboeuf ne reconnait plus le club marseillais, une nouvelle fois vaincu en Ligue des champions mardi sur la pelouse du FC Porto (3-0).

Mais où va l’OM ? Si le club olympien est dans une position honorable en Ligue 1 avant de se rendre ce vendredi soir à Strasbourg (5eme avec un match en moins), les joueurs d’André Villas-Boas ont terriblement déçu leurs supporters en Ligue des champions. Mardi à Porto (3-0), les Marseillais ont enregistré leur troisième défaite en autant de matchs cette saison, et la 12eme de rang en C1, égalant le triste record d’Anderlecht. Le constat d’échec est aussi partagé par d'anciens joueurs du club. Frank Leboeuf, défenseur de l’OM entre 2001 et 2003, reconnait que le contexte n’est pas facile. Entre une préparation chamboulée par joueurs testés positifs au Covid-19 et l’absence de public au stade Vélodrome, les joueurs d’André Villas-Boas ont, selon le champion du monde 98, des circonstances atténuantes. Mais elles n’excusent pas tout : "Qu’es-ce qu’on attend de la part de l’Olympique de Marseille et de ses joueurs, interroge-t-il vendredi dans les colonnes de La Provence. C’est ça le problème. L’OM a été un grand club mais il ne l’est plus. Il faut l’accepter. Les supporters commencent à l’accepter, mais ce n’est pas le cas des journalistes, par exemple."

"Le club n’a pas les moyens de ses ambitions"

Frank Leboeuf a aussi réagi aux mots très forts d’Eric Di Meco sur RMC Sport : "J’ai entendu Di Meco parler d’un sentiment de honte après le match, avec cette phrase de mouiller le maillot. Mais j’ai l’impression que ça n’existe plus trop aujourd’hui, poursuit-il. Le club n’a pas les moyens de ses ambitions. (…) Au delà des résultats, il faut regarder le jeu proposé par l’OM. Contre Manchester City, les Olympiens se sont mis dans leurs 30 mètres et ils ont attendu. C’était sûr qu’ils allaient perdre. L’ADN de l’OM, c’est quand même la grinta." Les partenaires de Steve Mandanda tenteront de retrouver un peu le sourire ce vendredi soir à Strasbourg, en ouverture de la 10eme journée de Ligue 1.

ABr