RMC Sport

L’OM renverse un Nice hors-sujet et se hisse sur le podium

-

- - -

Mené 2-0 après un quart d’heure de jeu, l’Olympique de Marseille s’est réveillé et a complètement retourné la rencontre pour finalement battre des Niçois méconnaissables (2-4). Et voilà les Phocéens, encore fiévreux il y a quelques semaines, installés sur la 3e marche du podium.

L’OM gagne en sérénité

Difficile d’imaginer un tel scénario dans cette rencontre, surtout après le premier quart d’heure. Avec le même onze que celui qui avait battu Toulouse dimanche dernier, l’Olympique de Marseille a beaucoup tangué à l’Allianz-Riviera dans les premières minutes. Nice a frappé d’entrée avec la tête de Balotelli sur corner (4e). Puis, Seri a breaké (16e) avec un peu de chance, Rami ayant dévié son tir. Dès lors, peu auraient parié sur l’OM.

Et pourtant, pour la première fois de la saison, le club marseillais a montré que même bousculé, il sait réagir. Le réveil est venu des deux hommes en forme. Lucas Ocampos a d’abord réduit l’écart à bout portant (26e). Puis, la technique de Florian Thauvin a fait la différence et provoqué le csc de Less-Melou (40e). Et Ocampos a achevé le spectacle du premier acte en sanctionnant une erreur de Cardinale (44e). Juste après la pause, Luiz Gustavo a puni la passivité niçoise d’un bon tir (48e). Le clou de la soirée? Déjà rassurant dans ces interventions, Steve Mandanda a remporté son duel face à Pléa sur penalty (83e). Comme un signe que rien ne pouvait arriver à Marseille.

>> Le live de Nice-Marseille

Saint-Maximin, un raté avec de grosses conséquences

Avec ses qualités de dynamiteur, Allan Saint-Maximin fait du bien à l’OGC Nice. Mais il manque parfois de lucidité. Et cela lui a fait cruellement défaut ce dimanche soir. Alors que l’OM était revenu à 2-1, l’attaquant, bien secondé par Balotelli, s’est offert un duel avec Mandanda grâce à un contre supersonique. Mais Saint-Maximin a dévissé son tir et donc gâché cette balle de 3-1. Le Niçois pouvait bien pester contre la pelouse, les images montrent bien qu’aucune motte de terre n’a modifié la trajectoire de son ballon. Dommage pour le Gym, qui avait là une belle occasion de refaire le break. Deux minutes plus tard, Pierre Lees-Melou taclait dans ses propres filets et offrait l’égalisation à l’OM.

Le black-out total de Nice

Cette défaite à domicile fait mal aux Aiglons. En face, l’Olympique de Marseille a été brillant quand il le fallait. Et de leur côté, les Niçois ont lâché prise d’un coup, à tel point que l’on s’est demandé comment cette équipe pouvait mener 2-0 et se retrouver menée à la pause. Tout est parti du raté de Saint-Maximin. Derrière, le malheureux Lees-Melou a remis Marseille à flot. Puis, Mendy et Dante ont perdu le cuir, Sarr a glissé, Cardinale a eu les mains savonneuses et Ocampos a marqué. Et au retour des vestiaires, alors qu’on s’attendait à un Nice avide de revanche, la défense azuréenne a reculé et laissé à Luiz Gustavo tout le loisir de placer sa frappe. Le gros passage à vide du Gym lui a été fatal.

Marseille est 3e, à trois points de Monaco

Au coup d’envoi, l’OM pointait au 8e rang. A la fin de cette journée, il est 3e, à égalité de points avec Nantes, et à seulement trois longueurs de Monaco, dauphin du PSG. Pour rappel, après les claques contre Monaco et Rennes, les hommes de Rudi Garcia étaient à une pénible 10e place. Depuis, Marseille a enchaîné trois victoires de rang. Celle de ce dimanche est clairement la plus belle. Elle offre à l’OM la perspective d’une trêve internationale calme et d’un automne plus ambitieux. L’OGC Nice, de son côté, rechute et végète à la 11e place.

A lire aussi >> Nice-OM: des échauffourées dans l’Allianz Riviera

A lire aussi >> Eyraud, le Champions Project, Mitroglou: Nasri tacle l'OM

VIDEO >> Le best-of du Grand Week-End Sport du dimanche 1er octobre

Nicolas Bamba