RMC Sport

L'OM s'éclate à Rennes et met la pression sur Monaco et Lyon

Valère Germain (OM)

Valère Germain (OM) - (AFP)

Marseille a largement battu Rennes (3-0), samedi, lors de la 20e journée de Ligue 1. L'équipe de Rudi Garcia rejoint provisoirement Monaco et Lyon, deuxième et troisième avant d'affronter respectivement Montpellier et Angers.

Marseille qui domine Rennes (3-0), c'est une première, cette saison. Avant cela, il y avait eu la douloureuse défaite en championnat, dans un stade Vélodrome en colère (1-3), et la récente élimination en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (2-2 ; 4-3 aux tirs au but), il y a tout juste un mois. Mais les Marseillais ont tenu leur rang, cette fois-ci, face à l'équipe de Sabri Lamouchi. Un résultat qui leur permet de rejoindre Monaco et Lyon, deuxième et troisième avec 41 points avant d'affronter respectivement Montpellier (samedi, 20 heures) et Angers (dimanche, 17 heures).

À lire aussi >> Rennes-OM: des échauffourées entre supporters aux abords du Roazhon Park 

La série de Germain 

En ouvrant le score sur une superbe passe dans l'intervalle de Florian Thauvin, Valère Germain a inscrit son quatrième but de la saison en Ligue 1 (35e). Le quatrième lors des quatre dernières journées. L'ancien attaquant de Monaco s'est par ailleurs distingué en offrant le deuxième but à Morgan Sanson à l'issue d'une magnifique action collective (lire ci-dessous). De quoi écarter, au moins temporairement, le débat sur les avants-centres de l'OM. Critiqué pour sa première moitié de saison discrète, Kostas Mitroglou n'est pas entré en jeu. Au contraire de Clinton Njie, qui a remplacé Germain à un quart d'heure de la fin du match et a failli trouver le chemin des filets (76e). Placardisé depuis cet été, Henri Bedimo est rentré sur la pelouse à la place de Sanson (83e). Une première en match officiel depuis un déplacement à Bordeaux, le 14 mai dernier. 

À lire aussi >> OM: coup dur, Amavi absent au moins trois semaines

Le bijou collectif de l'OM 

L'OM a tiré onze fois au but lors de la première mi-temps et mis le pied sur le ballon avant de laisser un peu plus la maîtrise du jeu à Rennes par la suite. Sa supériorité technique s'est matérialisée sur le but de Sanson, inscrit à l'issue d'une action de grande classe initiée par la défense olympienne. Elle s'est conclue après plusieurs redoublements de passes et un centre en retrait de Germain pour l'ancien Montpelliérain, bien placé dans la surface de réparation pour enrouler sa frappe en première intention du pied droit. En toute fin de match, Thauvin est lui passé tout près d'inscrire l'un des buts de l'année d'une frappe du milieu de terrain qui est montée très haut avant de rebondir sur la barre transversale du but rennais (90e+1). 

Des gardiens décisifs

Chacun à leur tour, Mandanda et Koubek ont pesé sur le cours de la rencontre. Malmené en première période, Rennes aurait pu ouvrir le score sans une parade du portier de l'OM sur une reprise à bout portant d'Adrien Hunou (23e). Sur la contre-attaque, les Marseillais sont d'ailleurs passés tout près de marquer, eux aussi, mais Germain a été trop court pour reprendre une remise de la tête de Lucas Ocampos, idéalement trouvé par Thauvin (24e). Ce dernier a obtenu un penalty trois minutes plus tard après avoir été légèrement bousculé par Edson Mexer. Mais Koubek, déjà décisif devant Ocampos (19e), s'est étendu de tout son long pour arrêter, sur sa gauche, le tir de l'international français (28e).

À lire aussi >> OM: une amende pour ceux qui n'appellent pas le président par son prénom

Rennes: une défaite et un coup dur

Qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue après son succès contre Toulouse (4-2), mercredi, Rennes a bouclé un quatrième match consécutif de Ligue 1 sans victoire (trois défaites, un nul). Il a, en outre, perdu Wahbi Khazri, sorti du terrain après avoir ressenti une douleur à l'épaule droite en première mi-temps (40e). Seule bonne nouvelle de la journée: Ismaïla Sarr a retrouvé le terrain pour la première fois après avoir été opéré de la malléole, suite à un tacle du Stéphanois Kévin Théophile-Catherine, le 24 septembre dernier. L'ancien Messin s'est signalé sur une frappe en pleine surface de réparation repoussée par Hiroki Sakai sur sa ligne (42e). Le score était de 1-0 pour l'OM...

À lire aussi >> Malaga: Michel, l'ex-entraîneur de l'OM, se fait virer

VIDEO: A Monaco, l’opération dégraissage a commencé

Thomas Broggini