RMC Sport

Le coach de Clermont a appelé d'autres entraîneurs de Ligue 1 pour avoir des conseils

Premier entraîneur à faire monter Clermont en Ligue 1, Pascal Gastien va découvrir l'élite en même temps que le club auvergnat. Soucieux de ne pas rater ses débuts, l'ancien coach niortais et castelroussin a appelé certains confrères, comme il l'a expliqué ce mardi sur RMC.

Promu pour la première fois de son histoire en Ligue 1, le Clermont Foot a été le premier club de l’élite à reprendre le chemin de l’entraînement au mois de juin. Le club auvergnat misera sur un recrutement malin, contraint par des moyens financiers raisonnables, pour se maintenir au plus haut niveau au moins une saison supplémentaire. Pour éviter de reprendre immédiatement l’ascenseur, le bizuth espère s’inspirer du fonctionnement du SCO d’Angers, qui avait réussi son entrée chez les grands, en 2015, et réalise de belles saisons depuis.

"J’aborde cela avec beaucoup d’humilité, je vais découvrir comme les joueurs, a confié ce mardi l’entraîneur Pascal Gastien, élu deux fois meilleur technicien de Ligue 2, dans le RMC Football Show. Je regarde beaucoup de matches de Ligue 1 de l’an dernier. Tout ce que je vais pouvoir prendre, je vais le prendre auprès des autres. J’ai appelé certains entraîneurs qui ont eu un peu le même parcours que moi. J’ai eu, entre autres, Stéphane Moulin (désormais coach de Caen, ndlr), qui m’a bien aiguillé par rapport à ça. Il y a la qualité individuelle des joueurs, et puis il y a tout l’environnement, qui paraît être différent. C’est quelque chose que je vais devoir gérer. Ce qui m’intéresse, c’est surtout le terrain, et la qualité des joueurs en face."

En Ligue 1 avec son fils

Après avoir flirté plusieurs années avec l’accession, Clermont a été récompensé d’une belle dynamique impulsée en Ligue 2, et qu’il espère conserver à l’étage supérieur à la reprise. Pascal Gastien réclame à ses joueurs "encore plus de qualité, de rigueur": "Je ne veux pas qu’on subisse les événements", a-t-il indiqué sur notre antenne. Cela passera peut-être par le recrutement de joueurs aux profils inaccessibles jusqu’à maintenant. L’international kosovar Elbasan Rashani est arrivé, tout comme le latéral gauche Arial Mendy. "J’attends quatre autres joueurs, a déclaré Gastien sur RMC. Il faut qu’on recrute encore deux joueurs offensifs, un milieu de terrain et un défenseur central."

Attaquant en perdition du côté de Lorient, Adrian Grbic ne sera pas rapatrié par Clermont: “Aujourd’hui, je ne pense pas que cela soit envisageable, a estimé Pascal Gastien, tant pour des raisons sportives que financières. Je ne veux pas être l’entraîneur qui va mettre le club en difficulté. On est monté, on ne veut pas faire n’importe quoi. Le club a toujours eu un équilibre financier et il faut qu’on le garde."

Le Clermont Foot, c’est aussi une histoire de famille dans la région. Johan Gastien (33 ans), fils de l’entraîneur, a été recruté en 2018 pour permettre au club de se maintenir dans le haut du tableau en Ligue 2. En difficulté à Brest à l’époque, le joueur a connu l’ivresse de la montée avec son père, mais il ne bénéficiera d’aucun passe-droit pour autant. “S’il est bon, il va jouer, s’il n’est pas bon, il ne jouera pas", a tranché Pascal Gastien. Simple. Basique. "J’essaie d’être objectif. Quand il est bon, je lui dis, et quand il n’est pas bon, il le sait. Je ne veux pas le mettre en porte-à-faux vis-à-vis des autres. Ce qui m’intéresse, c’est sa progression, comme les autres. Quand ça ne va pas il le sait, et quand ça va, j’aime bien dire à mes joueurs d’être positifs quand ils sont bons, lui comme les autres."

QM