RMC Sport

Le match, la fête... : les cinq jours de titre du PSG

En cas de victoire à Troyes ce dimanche (14h), le Paris Saint-Germain sera sacré champion de France pour la sixième fois de son histoire. L’occasion de revenir sur les célébrations des cinq titres précédents.

26 avril 1986 : ambiance bon enfant pour le premier titre

La victoire face à Bastia (3-1) achève une saison maîtrisée de bout en bout par le PSG, qui décroche son premier titre de champion de France. C’est journée portes ouvertes au Parc des Princes et les supporters sont invités gratuitement au stade pour le dernier match de la saison. Les joueurs s’offrent ensuite un tour d’honneur conclu par un feu d’artifice, le tout dans une ambiance bon enfant.

30 avril 1994 : une transversale brisée et une fête version Canal

Si ce PSG version Canal + est jugé ennuyeux, la fête est belle. Champions à deux journées de la fin, les Parisiens fêtent le titre au Parc des Princes. Au coup de sifflet final face à Toulouse (1-0), les joueurs se ruent sur les tribunes pour lancer leurs maillots aux supporters. Le président Michel Denisot est porté en triomphe et la pelouse est envahie par les supporters au son de Queen. La barre transversale n’a pas résisté et a fini pliée en deux.

12 mai 2013 : le sacre à Lyon, puis les incidents au Trocadéro

La victoire à Lyon (1-0) a scellé un titre qui avait échappé aux Parisiens la saison précédente. Dix-neuf ans après le dernier sacre du club, le soulagement est grand. Carlo Ancelotti et ses joueurs arborent un tee-shirt spécial, floqué « Parisiens et champions ». Leonardo, dans la tourmente après son coup d’épaule à un arbitre la semaine précédente, exulte. La grande fête est prévue le lendemain, avec la présentation du trophée. Un évènement gâché par des incidents survenus au Trocadéro. La célébration avec le Parc des Princes aura lieu le week-end suivant, avec les adieux et les larmes de David Beckham.

7 mai 2014 : une défaite et un titre sans liesse

Le titre est un peu gâché. D’abord parce qu’il est assuré au préalable par le match nul de Monaco face à Guingamp (1-1). Ensuite parce que le PSG se fait surprendre par le Stade Rennais (1-2). L’évènement est tout de même fêté au restaurant de l’Opéra Garnier avec familles et amis des joueurs, entre risotto, gâteaux et piste de danse. Alex et Thiago Motta étaient absents. Le trophée est remis le 17 mai, après le match face à Montpellier. Tout le monde garde en tête les incidents de 2013 et la fête est limitée au Parc des Princes.

16 mai 2015 : une fête discrète et les adieux à Camara

Vainqueurs sur la pelouse de Montpellier (2-1), les Parisiens ont attendu de rejoindre la capitale pour fêter leur troisième titre consécutif de champion de France. Après avoir atterri à Roissy aux environs de 2h15, les joueurs et le staff ont rejoint un restaurant italien proche du rond-point des Champs Elysées pour célébrer l’évènement. Pastore, Cavani ou Sirigu sont rentrés chez eux vers 4h, tandis que certains de leurs coéquipiers ont choisi de poursuivre la fête dans d’autres établissements nocturnes. Il faut attendre le 23 mai pour la communion avec les supporters, après la victoire face à Reims (3-2). Avec en point d’orgue l’hommage à Zoumana Camara, qui disputait le dernier match de sa carrière.

A.Bo