RMC Sport

Lens: Clauss flatté que son nom soit évoqué pour l’équipe de France

Pour l'entraîneur du RCL Franck Haise et le gardien Jean-Louis Leca, Jonathan Clauss devrait avoir sa chance en équipe de France. Surtout depuis que les Bleus évoluent avec une défense à trois, et des pistons dans les couloirs. Les deux hommes ont plaidé la cause du Lensois ce mardi dans Rothen s'enflamme, sur RMC.

Verra-t-on bientôt Jonathan Clauss à Clairefontaine? A l’occasion de l’émission Rothen s’enflamme consacrée au RC Lens ce mardi, le piston droit lensois a été interrogé sur le sujet car son nom revient avec insistance parmi les candidats à l'équipe de France.

"Je le prends avec beaucoup de recul, en souriant surtout. Je ne me prends pas la tête par rapport à ça, je me concentre sur Lens. Je sens que je progresse ici et je n’ai pas fini. C’est beau à entendre, mais je ne fais pas de fixette dessus. C’est flatteur, mais je prends du recul", a-t-il timidement répondu, ajoutant qu’il n’avait jamais reçu de pré-convocation de son côté.

"Un animal sur le plan physique"

Si Jonathan Clauss ne s’est pas enflammé sur le sujet au micro de RMC, il a pu compter sur son coéquipier Jean-Louis Leca et son entraîneur Franck Haise pour plaider sa cause. "Il progresse de jour en jour. Si ce soir on parle de lui, c’est qu’il est performant. Je peux comprendre que ce soit délicat pour lui de répondre mais quand on voit ses 20 mois en Ligue 1, sa progression, et le changement de système de l’équipe de France, Jo a les qualités pour postuler à ce poste-là", a argumenté le gardien lensois. Le système de jeu de l’équipe de France, qui évolue désormais avec des pistons, pourrait jouer en sa faveur.

"C’est un animal sur le plan physique. Il est plus que doué techniquement, pied droit ou pied gauche, et j’ai rarement joué avec des mecs pareils, qui mettent 8 lunettes sur 10 sur un coup de pied arrêté à 20 mètres", a poursuivi Leca.

"C’est un poste que Jo maitrise très bien"

Même son de cloche du côté de Franck Haise: "C’est un poste (piston droit) que Jo maitrise très bien, il a progressé depuis qu’il est là et il continue. J’entends les arguments sur l’âge (29 ans), mais les données athlétiques sont là. Ce n’est pas incongru de parler de Jo pour ce poste".

"Je n’ai pas l’impression d’être la personne qu’ils décrivent. J’essaye juste d’être régulier, je travaille beaucoup, plus qu’avant, et je fais plus attention à mon état de forme. Je ne pensais pas avoir une telle image aux yeux des gens", a répondu Jonathan Clauss, flatté par ces compliments.

Depuis le début de la saison, le Lensois a signé quatre passes décisives. La dernière en date: dimanche contre Metz (4-1), en servant Przemyslaw Frankowski. Jonathan Clauss est arrivé à Lens la saison dernière, pour la montée du club en Ligue 1. Il évoluait précédemment à l'Arminia Bielefeld, club de deuxième division allemande.

LL