RMC Sport

Lens-PSG: Pochettino admet que ce n’était "pas la meilleure soirée" des Parisiens

Mauricio Pochettino, l'entraîneur du PSG, a bien été obligé de reconnaître que son équipe avait souffert à Bollaert-Delelis pour obtenir le minimum attendu pour cette équipe, face à Lens (1-1), à savoir un point.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le Paris Saint-Germain de Mauricio Pochettino, dont on peine encore et toujours à déceler les progrès depuis que le technicien argentin est en place, soit bientôt un an.

Le PSG a lutté pour arracher le match nul à Lens (1-1). En dehors de cette soirée, et de certains matches en Ligue des champions, les résultats parlent pour lui - Paris est leader avec suffisamment d'avance au classement pour voir venir -, mais le contenu des matches n’est pas franchement rassurant, bien au contraire. L'équipe donne même l'impression de régresser, parfois.

Une fois n’est pas coutume cette saison, les Parisiens ont été bousculés dans les grandes largeurs par une équipe de Ligue 1 qu’ils auraient expédié sans coup férir il y a encore quelques années. Compte tenu des forces en présence, au moins sur le papier, sans faire injure aux Lensois, une sacrée équipe, le Paris Saint-Germain ne devrait pas craindre ce genre de rencontre.

Mais là où les Parisiens semblent se satisfaire du strict minimum en matière d’engagement et de sacrifice sur le terrain, les Lensois ont dégagé une énorme force collective pour prendre à revers l’équipe parisienne, absolument pas structurée en comparaison.

Pochettino: "Le résultat est juste"

"Il faut donner du crédit à Lens, une équipe agressive qui a fait un très bon match, a estimé Mauricio Pochettino en conférence de presse. Ce n'était pas notre meilleure soirée. C'est positif que l'équipe ait continué de se battre. Lens est l'une des équipes qui nous a mis le plus en difficulté. On a perdu beaucoup de ballons, surtout en début de match, ce qui nous a empêché de nous mettre en place. J'ai essayé de donner des solutions aux joueurs en effectuant des changements."

Comme trop souvent cette saison, le Paris Saint-Germain, sans idées, s’est appuyé sur l’entrée de Kylian Mbappé, remplaçant au coup d’envoi, pour débloquer la situation: "Kylian a joué beaucoup de matchs de suite, il a ressenti un peu de fatigue. Nous pensions qu'il fallait lui donner une respiration, a confié Pochettino. Le résultat est juste. Il nous a manqué un peu de précision, et de fraîcheur, en raison de notre calendrier chargé. Lens a aussi bien coupé nos canaux de communication. (...) Je ne prends pas en compte le titre de champion d'automne. Je serai content si on est champion à la fin de l'année."

QM