RMC Sport

Lens-Troyes: la grosse stat de Clauss qui relance son débat sur son absence en équipe de France

En plus de marquer le troisième but du RC Lens face à Troyes (4-0) vendredi en ouverture de la 13e journée de Ligue 1, le piston droit des Sang & Or Jonathan Clauss a adressé deux passes décisives. Il est le troisième meilleur passeur français derrière Karim Benzema et Paul Pogba. Et toujours absent chez les Bleus.

Le nom de Jonathan Clauss n’en finit pas de revenir aux oreilles de Didier Deschamps. Si le latéral droit du RC Lens n’a toujours pas eu la moindre convocation en équipe de France, il multiplie les grosses performances avec le RC Lens. La dernière en date, ce vendredi face à Troyes (écrasé 4-0), en ouverture de la 13eme journée de Ligue 1. Si le promu a vécu un cauchemar en première période, chacun des trois buts encaissés porte la griffe du piston lensois. Avant d’inscrire lui-même le 3eme but des Sang&Or (35e), sa première réalisation de la saison, le joueur de 29 ans s’est offert deux passes décisives pour Arnaud Kalimuendo (13e) et Wesley Saïd (29e). Deux centres parfaits qui font du Lensois le 3eme meilleur passeur français parmi les cinq principaux championnats européens. Avec ses 5e et 6e offrandes, Clauss se hisse juste derrière Paul Pogba et Karim Benzema indique Opta. Rien que ça.

Courbis : "Aujourd'hui Clauss est meilleur que Pavard pour jouer sur le couloir droit !"

De quoi relancer les débats sur son absence chez les Bleus : "Je regarde un joueur en particulier, c’est Clauss, lance Coach Courbis sur RMC. Je regarde la qualité de ses centres. C’est un spécialiste de cette organisation avec trois arrières centraux. Ne pas le voir lui ou Mukiele en équipe de France (le joueur de Leipzig compte une sélection avec les A, ndlr), il doit y avoir une explication qui m’échappe. Pour moi, il n’y a pas mieux qu’eux. Aujourd’hui tu es sûr et certain que Jonathan Clauss est meilleur que Pavard pour jouer sur le couloir droit !" Quand on rappelle au membre de la Dream Team que Didier Deschamps privilégie souvent les joueurs qui disputent les Coupes d’Europe, le membre de la Dream Team s’emporte : "Je m’en fous ! Il joue en première Division !" Bref, le débat continue.

ABr