RMC Sport

Les tops et les flops d’ASSE-OL: Dubois omniprésent, Puel dans le dur…

L’Olympique Lyonnais a surclassé l’AS Saint-Etienne, ce dimanche à Geoffroy-Guichard, lors de la 21e journée de Ligue 1 (0-5). Face à des Verts amoindris par le Covid-19, les partenaires de Maxence Caqueret ont imposé leur supériorité. Avec notamment un excellent Léo Dubois.

TOPS

Dubois en démonstration

Il a quasiment tout réussi lors de ce derby. Étincelant dans son couloir droit, Léo Dubois s’est baladé sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Le latéral de l’OL a multiplié les courses et les initiatives inspirées face à l’AS Saint-Etienne (0-5). Le jeune Baptiste Gabard a pris cher face aux assauts de l’international français. Miguel Trauco a eu toutes les peines du monde à le contenir. Et que dire de la qualité de ses centres. Que ce soit dans le jeu ou sur coups de pied arrêtés, ils ont représenté un danger constant pour l’arrière-garde des Verts. L’ancien Nantais en a déposé deux sur la tête de Marcelo, qui en a profité pour s’offrir un doublé de prestige. Un match XXL.

Marcelo et Kadewere voient double

Tino Kadewere a reçu un message d’encouragements de Karim Benzema avant la rencontre. Et ça lui a donné des ailes. "Tino, continue de réaliser tes rêves", a écrit l’attaquant du Real Madrid sur les réseaux sociaux. Une référence au doublé de l’international zimbabwéen lors du dernier derby, le 8 novembre 2020 au Groupama Stadium (2-1). Deux buts dont Kadewere avait rêvé quelques jours plus tôt, comme il l’avait confié à Téléfoot. Et l’ancien Havrais a réédité sa performance dans le Chaudron. Après avoir ouvert le score d’un but opportuniste (16e), il a inscrit le quatrième but des Gones d’un enchaînement parfait (68e). Marcelo aussi y est allé de son doublé. Le roc brésilien a profité des coups francs soyeux de Dubois pour placer deux têtes rageuses dans la surface. Ses premières réalisations en Ligue 1 depuis avril 2018.

Caqueret en mode patron

Si l’OL s’est promené contre l’ASSE, c’est en grande partie grâce son milieu de terrain. Thiago Mendes et Bruno Guimarares ont fait la loi face aux jeunes Stéphanois, inexpérimentés à ce niveau. Mais c’est surtout Maxence Caqueret qui a régalé dans l’entrejeu. Du haut de ses 20 ans, le natif de Vénissieux a joué comme un vrai taulier. Facile, simple, propre. Une partition pleine d’aisance et de classe qui a fait de lui le chef d’orchestre de l’OL. Avec un tel métronome, les Lyonnais peuvent voir venir.

FLOPS

Le Covid a plombé les Verts

L’AS Saint-Etienne s’est présenté avec un effectif très amoindri pour ce choc entre voisins. Décimé par le Covid-19, le club du Forez a dû composer sans de nombreux cadres, comme Mathieu Debuchy, Harold Moukoudi, Gabriel Silva ou Kevin Monnet-Paquet. Sans parler des blessés, à l’image de Wahbi Khazri, Panayiotis Retsos et Yvann Maçon. Résultat, Claude Puel a aligné une équipe expérimentale, avec de nombreux jeunes, qui n’ont pas fait le poids face à la puissance des Lyonnais. Lucas Gourna-Douath (17 ans), Aïmen Moueffek (19 ans) et Baptiste Gabard (20 ans) ont pris l’eau dans l’entrejeu. Charles Abi n’a absolument pas pesé en pointe (20 ans). Et l’écart a semblé abyssal entre les deux équipes.

Puel sous pression

Une seule victoire en quatre mois. L’ASSE avance au ralenti cette saison. Et les désillusions s’enchaînent sans que Claude Puel ne parvienne à redresser la situation. Après cette claque reçue face à l’ennemi lyonnais, Saint-Etienne est 16e du classement, à seulement quatre points de Dijon (18e) et Nîmes (19e). De quoi placer le coach des Verts dans une situation très inconfortable. Son équipe n’a remporté que cinq de ses 33 derniers matchs. Après le départ du directeur général Xavier Thuilot, dont il était proche, l’entraîneur de 59 ans apparaît de plus en plus isolé dans le Forez. Il va vite devoir retrouver la lumière. En commençant par un déplacement à Nice, son ancien jardin, dimanche prochain (13h). Sous peine de voir son avenir s’obscurcir dangereusement.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur