RMC Sport

LFP: Le Graët note des "scores un peu bizarres" et souhaite "bon vent" à Labrune

Noël Le Graët a commenté la victoire de Vincent Labrune à l'élection pour la présidence de la LFP. Le patron du football français, qui soutenait plutôt Michel Denisot, lui souhaite "bon vent" et se dit prêt à travailler avec l'heureux élu en "harmonie".

Un petite défaite pour la FFF. Dans l'élection du nouveau numéro un de la Ligue de football professionnel, Michel Denisot était le candidat de Noël Le Graët. Mais l'homme de télévision et ancien homme fort du Paris Saint-Germain a été battu jeudi par Vincent Labrune, à la surprise générale.

Une petite défaite, donc, pour le président de la Fédération française de football, qui a commenté ce résultat inattendu: "L'élection a donné un résultat qui est très respectable. (...) C'est la démocratie, les gens ont voté pour lui. Même si les scores sont un peu bizarres, c'est comme ça".

Le patron du football français s'est néanmoins dit "persuadé" que Vincent Labrune allait être un "bon président" de la LFP. "Je ne le connais pas très bien. Je pense qu'il a beaucoup d'amis. Il a réussi avec Marseille. (...) Je souhaite bon vent au nouveau président", a-t-il notamment déclaré.

Une "harmonie" à trouver

Malgré tout, Noël Le Graët a rappelé que le président de la Fédération devait "évidemment être en harmonie" avec celui de la Ligue. Il a d'ailleurs confirmé qu'il allait prochainement le "rencontrer".

Il a par ailleurs estimé que la volonté de plusieurs dirigeants de clubs de transformer la LFP en société commerciale, pour des raisons économiques, n'avait pas forcément eu d'incidence sur l'issue du vote: "Tout ça est à revoir, parce que ceux qui la souhaitaient ne sont pas forcément dans les vainqueurs."

JA