RMC Sport

Ligue 1: Canal+ diffusera bien Lens-Rennes et Nantes-Lille ce week-end

En plus de l'affiche de la 24e journée de Ligue 1 entre l'OM et le PSG dimanche (21h), Canal+ diffusera bien la rencontre entre Lens et Rennes samedi (21h) et celle entre Nantes et Lille dimanche (17h), prévues dans le lot 3 que la chaîne sous-licencie à beIN Sports.

Le Classique, mais pas seulement. Dans un communiqué publié ce jeudi, Canal+ confirme qu'elle diffusera bien dimanche le choc de la 24e journée de Ligue 1 entre l'OM et le PSG (21h), en co-diffusion avec Téléfoot, la chaîne de Mediapro. La chaîne cryptée annonce également qu'elle diffusera Lens-Rennes samedi (21h) et Nantes-Lille dimanche (17h), deux autres rencontres comptant pour la 24e journée du championnat de France. Il y avait un doute concernant la diffusion de ces deux matchs puisqu'ils auront lieu après la date prévue pour le versement de la nouvelle échéance du lot 3 que la chaîne sous-licencie à beIN Sports. Un lot qui comprend donc les rencontres du samedi à 21h et du dimanche à 17h.

Canal+ doit régler une échéance vendredi

Canal+ est effectivement censée payer une échéance des droits TV ce vendredi d’un montant de 56 millions d'euros hors taxes. Quid de la suite? Que va faire Canal+ après avoir choisi de bouder l'appel d'offres lancé par la Ligue de football professionnel pour 80% des matchs de la Ligue et de la Ligue 2? La chaîne entend restituer le lot de rencontres qu'elle diffuse actuellement via un accord de sous-licence signé avec beIN Sports (20% de la Ligue 1), avant de se positionner. Elle a déposé des recours en ce sens auprès du tribunal de commerce de Paris et de l'Autorité de la concurrence.

D'après Le Monde, le groupe dirigé par Maxime Saada a par ailleurs refusé de négocier de "gré à gré" avec la Ligue pour racheter les droits TV vacants. Cela n'empêche pas les deux parties de discuter. Comme indiqué par RMC Sport, le contact entre Maxime Saada et Vincent Labrune, le président de la LFP, n’a jamais été définitivement rompu. Mais pour le football français, le temps presse, avec des clubs qui attendent désespérément de pouvoir enfin renflouer leurs caisses.

RR