RMC Sport

Ligue 1: Ce que Vahid Halilhodzic a changé à Nantes

Vahid Halilhodzic, entraîneur du FC Nantes depuis le 2 octobre, a déjà apporté plusieurs évolutions depuis sa prise de fonction en se montrant ouvert à la discussion mais aussi strict. Très lié à l’histoire du club où il a brillé comme joueur, il implique tout le monde, de l’attachée de presse au centre de formation, pour remonter la pente.

Depuis sa prise de fonction comme entraîneur le 2 octobre, Vahid Halilhodzic, ancien attaquant du FC Nantes, semble très nostalgique de ce qu’il a connu il y a plus de trente ans. "J’aimerais retrouver cette famille, confie-t-il. Est-ce qu'elle existe? Est-ce que je suis démodé?" Depuis son arrivée, le coach souhaite tout mettre en œuvre pour que son groupe trouve une cohésion. Les repas du matin, du midi et parfois du soir, quand les entraînements sont tardifs, sont pris en commun. 

Place à la discussion, les portables bannis

Ce n’est plus un défilé comme avec Miguel Cardoso. Les téléphones portables sont bannis de la salle d’échauffement et de celle des kinés. Place à l’échange, à la discussion mais aussi au tennis de table et au tennis ballon. Désormais, les joueurs sont invités à se présenter avant l’heure du début de l’entraînement sur le terrain afin de faire des petits jeux, type toros. 

Il veut s’appuyer sur le centre de formation

Si le nouveau coach ne veut pas trop s’épancher sur les constats qu’il fait depuis quinze jours, il a déjà su sonner l’alarme auprès des médias et des supporters: "Cette saison peut être beaucoup plus compliquée qu’on ne le pense". Pour Vahid Halilhodzic, il faut aussi renouer le dialogue avec le centre de formation. Il souhaite de nouveau avoir des rapports détaillés par joueurs de la réserve. 

Champagne en cas de victoire face à Toulouse

Lors des déplacements, les responsables de la sécurité, de la communication sont invités à manger avec l’équipe et le staff. L’attachée de presse assiste même sur le terrain aux causeries du début de l’entraînement qui durent une vingtaine de minutes afin de bien connaître le discours du coach. Si ce n’est pas une révolution qui est en marche, ce sont de multiples petites évolutions. Elles sont aussi liées à la nostalgie des années de bonheur de Vahid sous les couleurs canaris. "Il y avait beaucoup de moments de convivialité que j’aimerais retrouver." Si Nantes bat Toulouse samedi (20h, 10e journée de L1), Vahid Halilhodzic a promis une double coupe de champagne, comme à la belle époque.

Pierre-Yves Leroux à Nantes