RMC Sport

Ligue 1: coup d'arrêt pour Bordeaux, refroidi par Strasbourg

Réduits à dix au bout de 13 minutes de jeu après l'exclusion de Pablo, les Girondins ont craqué en seconde période face à Strasbourg (2-0), ce dimanche, pour le compte de la première journée de Ligue 1. Une défaite qui met un terme à la belle série bordelaise.

Coup d'arrêt pour Bordeaux

Les Girondins n’avaient plus connu le goût de défaite depuis le 22 avril et un revers à domicile contre le PSG (1-0). Après avoir terminé la saison dernière en boulet de canon et avoir parfaitement enchaîné cet été en remportant ses trois premiers matchs en Ligue Europa (à suivre sur RMC Sport), Bordeaux a chuté ce dimanche après-midi face à Strasbourg (2-0), pour le compte de la première journée de Ligue 1. Rapidement réduits à dix au Matmut Atlantique, les protégés de Gustavo Poyet ont craqué une première fois à la 68e sur une belle inspiration d’Ibrahima Sissoko. Recruté lors du mercato à Brest, le jeune attaquant français de 20 ans a soigné ses débuts dans l'élite en marquant sur corner d’une reprise du plat du pied gauche. Nuno Da Costa a doublé la mise de près à la 79e en conclusion d'un joli mouvement initié par Adrien Thomasson et Jonas Martin.

Costil et Pablo fautifs

Assez équilibré dans les premières minutes, le match a connu un premier tournant après seulement 13 minutes de jeu. Sur un renvoi aux 6 mètres complètement manqué par Benoît Costil, Pablo s’est déchiré. Visiblement surpris, le Brésilien a manqué son contrôle, permettant à Ludovic Ajorque de récupérer le ballon et de filer au but. Pour l’empêcher de se présenter seul face à Costil, Pablo l’a alors retenu irrégulièrement en pleine course. Résultat: faute, carton rouge logique pour le défenseur bordelais et entrée dans la foulée de Paul Baysse à la place de Zaydou Youssouf. Plombés par cette expulsion précoce, les Girondins ont alors peiné à conserver le ballon et à se procurer des occasions. En face, les Strasbourgeois sont peu à peu montés en puissance, jouant bien plus libérés après l'ouverture du score.

Pas de VAR pour Bordeaux

Grande nouveauté de la saison en Ligue 1, l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a été utilisée pour la première fois vendredi lors d’OM-Toulouse. Après avoir lui-même visionné les images sur son écran de contrôle, l’arbitre a attribué un penalty aux Marseillais pour une main toulousaine dans la surface. Ce dimanche, les Bordelais auraient eux aussi aimé que la VAR soit utilisée après une action confuse juste avant la pause. Après avoir gratté le ballon dans les pieds de Dimitri Liénard, Milan Gajic a poursuivi son action (45e+4), avant de s’écrouler dans la surface. Sur certains angles, le latéral bordelais semble avoir été déséquilibré par Liénard, qui a levé les jambes au moment où Gajic était en train de le passer. Malgré les demandes répétées des Girondins, l’arbitre Hakim Ben El Hadj a laissé le jeu se poursuivre.

RR