RMC Sport

Ligue 1: énorme confusion autour du VAR lors de Brest-Rennes

Le derby breton entre Brest et Rennes (0-0) a été le théâtre samedi d'une énième polémique avec le VAR. Clément Turpin a validé puis refusé un but après de longues minutes de flottement. Une décision qui a déclenché la colère dans le camp rennais, qui a annoncé avoir "posé une réserve" technique.

Le match entre Brest et Rennes ne restera pas dans les annales pour son score (0-0) ni par le spectacle proposé par les deux équipes. Néanmoins, la rencontre risque de faire parler en raison d'un fait de jeu interminable.

On joue la 64e minute quand le latéral rennais Hamari Traoré manque son centre. Le ballon est protégé par deux défenseurs alors que Jordan Siebatcheu est dans leur dos. Le gardien Gautier Larsonneur sort pour dégager des deux poings et heurte ses partenaires de plein fouet. Le ballon revient sur un Rennais qui tente de frapper rapidement.

La tentative est complètement manquée mais Raphinha est sur le trajectoire. Il contrôle et marque dans le but vide alors que les joueurs de Brest se sont arrêtés de jouer en pensant que l'arbitre allait sanctionner une poussette de Siebatcheu.

Turpin a finalement changé de décision

Clément Turpin valide directement le but. Le VAR confirme la décision de l'arbitre. Un but à zéro en faveur de Rennes, direction le rond central pour Brest qui doit effectuer l'engagement. Cependant, les Brestois refusent de reprendre le jeu en réclamant que l'arbitre aille visionner de lui-même les images de l'action. Après quelques discussions animées sous la pression du promu, Clément Turpin s'exécute.

Après avoir hésité durant un long moment, il décide de revenir sur sa décision en refusant le but pour une (très légère) faut de Siebatcheu. Furieux de cette situation inédite et après des discussions houleuses, les Rennais ont posé une réserve technique. Le jeu a finalement repris plus de cinq minutes après l'action sujette à débat.

"Il faut arrêter de mettre la pression sur les arbitres. Il faut laisser le corps arbitral tranquille, sans venir palabrer dans les couloirs. On ne va pas se laisser bouffer, donc nous on demande les choses calmement", a réagi l'entraîneur brestois Olivier Dall'Oglio après la rencontre.

Rennes a posé une réserve technique

Rennes, de son côté, a "posé une réserve" technique sur le résultat du derby. "Il y a deux situations qui sont pour le moins ambigües. En première période, il y a un penalty non sifflé (pour une faute) sur Raphinha. On a revu les images, il y avait faute. A aucun moment, il n'y a eu consultation du VAR. Et il y a ce fait du match qui est assez important. À la 65e minute, le but est dans un premier temps validé par l'arbitre après échanges avec ses collègues qui avaient les images. C'est allé très vite, il a alors largement pris le temps d'analyser la situationPuis après avoir demandé à plusieurs reprises aux Brestois d'engager, il y a eu une intervention extérieure, puis les joueurs, des palabres", a déclaré le président rennais Olivier Létang dans un communiqué.

ME avec AFP