RMC Sport

Ligue 1: Fekir sauve l'OL à Toulouse, Nantes chute encore

L’OL a puisé dans ses ressources en fin de match pour arracher l’égalisation sur la pelouse de Toulouse (2-2). Monaco en a fait de même à domicile, contre Nice (1-1). Nantes a encore cédé (1-0) sur la plus petite des marges après son revers à domicile contre Rennes, qui s’est incliné à son tour sur le terrain de Guingamp (1-2) pour le seul match en retard de la 18e journée. Tous les autres concernaient la 17e.

Toulouse-OL: 2-2

La trajectoire sinueuse de l’OL est difficile à suivre cette saison. Capables du meilleur comme du pire, les joueurs de Bruno Genesio ont encore présenté leur plus mauvais visage à Toulouse. En dehors de l’incident qui a impliqué Memphis Depay et Yannick Cahuzac, les Lyonnais en ont fait trop peu au Stadium pour s’éviter pareille soirée. Du pied droit dans le premier quart d’heure (12e) puis sur penalty à l’entrée du dernier quart d’heure (74e), Jimmy Durmaz a donné à son équipe une avance confortable.

Insuffisante toutefois pour prévenir toute réaction adverse. La réduction du score immédiate de Moussa Dembélé a déclenché la révolte (75e). Entré à l’heure de jeu, Nabil Fekir s’est mué en passeur au moment idoine. Puis en buteur pour concrétiser le temps fort et la domination des siens en fin de match sur un beau coup franc (87e). Auteur de son cinquième but cette saison, l’international a sorti ses partenaires d’un bien mauvais pas. Mais Lyon n'a pas levé tous les doutes sur ses aptitudes à jouer les premiers rôles en Ligue 1.

>> Ligue 1: Revivez les matches des 17e et 18e journée dans les conditions du direct

Guingamp-Rennes: 2-1

L’unique match de la 18e journée n’a pas été l’affiche la plus réjouissante de la soirée. Néanmoins, elle a fourni des buts aux supporters qui avaient fait le déplacement jusqu’à Roudourou. Et une fin de match sensationnelle qui aura vu Mbaye Niang inscrire un but superbe (87e). A cinq mètres de la surface guingampaise, l’ancien attaquant de l’AC Milan s'est retourné à gauche pour mieux expédier une frappe surpuissante dans la lucarne opposée de Caillard.

Il a eu un peu moins de réussite sur un retourné acrobatique, qui a frôlé la transversale cependant (90e). James Léa-Siliki a lui aussi manqué une incroyable occasion (76e), juste devant le but. Avant cela, les deux équipes n’avaient cadré que trois tentatives au total sur l’ensemble de la partie. Deux d’entre elles avaient achevé leur course au fond des filets pour Guingamp, par Eboa Eboa et Deaux (40e, 59e), vainqueur de son premier match à domicile lors de cette saison 2018-2019.

Nîmes-Nantes: 1-0

Rien ne sourit aux Canaris. Défait à la Beaujoire par le Stade Rennais (0-1), lors de la précédente journée, les Nantais ne sont pas parvenus à trouver la faille à Nîmes, vainqueur sur le même score. Miné par la situation de son attaquant vedette et meilleur buteur cette saison, Emiliano Sala, le FC Nantes a cruellement manqué d’efficacité.

Dans une rencontre dynamique et engagée, les joueurs de Vahid Halilhodzic ont touché les montants de Bernardoni à deux reprises (13e, 36e) en première période. La sortie de Moutoussamy sur blessure (42e) et l’exclusion de Kalifa Coulibaly (45e+2) ont achevé le moral des Nantais, battus en seconde période par le pied gauche de Sofiane Alakouch (64e), récompensé de son énorme activité par un premier but cette saison.

Monaco-Nice: 1-1

Monaco s’est offert un sursis supplémentaire dans sa quête de maintien avec un second nul de rang à domicile contre Nice (1-1), privés de nombreux éléments, trois jours après le point ramené du Vélodrome (1-1). Mais les hommes de Thierry Henry (19es) ne sont pas sortis d’affaire pour autant. La défense monégasque, hésitante et fautive sur l’ouverture du score d’Allan Saint-Maximin (30e), s’est heureusement rattrapée au retour des vestiaires.

Les Monégasques ont su tirer profit de leur supériorité numérique, après l’exclusion du Niçois Ihsan Sacko (45e+3), pour revenir à hauteur sur corner (50e). Le but d'un tête puissante de Badiashile a été validé avec un temps de retard par l’arbitre de cette rencontre. Saint-Maximin a eu l’occasion d’offrir la victoire à son équipe, mais il a manqué son plat du pied droit sur penalty, détourné par Benaglio (77e). De l’autre côté du terrain, Benitez a lui aussi brillé, au sol comme dans les airs (70e, 84e).

RMC Sport