RMC Sport

Ligue 1: il n’y avait pas eu autant de buts depuis près de quarante ans

Le début de saison de Ligue 1 offre un spectacle particulièrement réjouissant jusqu’à présent. A l’aube de la septième journée, les buts pleuvent aux quatre coins de l’Hexagone. A une cadence que le championnat de France n’avait plus connue depuis 1982.

Les filets sont particulièrement malmenés ces dernières semaines dans l’Hexagone. Depuis la reprise de la Ligue 1, il y a un mois et demi, les buts pleuvent à une cadence particulièrement soutenue. Bien plus que lors des exercices précédents. Après six journées et 171 réalisations, le championnat de France affiche la belle moyenne de 2,90 buts par match. Un total qu’il n’avait plus atteint depuis près de 40 ans et les 177marqués en 1982. Soit une moyenne de 2.95 buts par match selon Opta.

Cette dynamique offensive se traduit par de nombreuses rencontres spectaculaires, à l’image de Metz-Lille (3-3), PSG-Strasbourg (4-2), Lyon-Clermont (3-3), Lens-Bordeaux (2-3), Brest-PSG (2-4), Nice-Bordeaux (4-0) ou Angers-Nantes (1-4). A contrario, très peu de 0-0 ont été constatés depuis le lancement de la saison. Deux matches sur 59 - Nice - OM étant à rejouer - ont terminé sur un score nul et vierge : il s'agit de Nice - Reims (J1) et Reims - Lorient (J6). Ce n'est pas un record (un seul sur quelques saisons avant les années 1950) mais c'est une rareté dans l'histoire du championnat de France. Depuis 70 ans, ça ne s'est produit qu'à une seule reprise en 2000/01. Loin des records absolus des saisons 1993/94 et 2005/06 avec pas moins de douze 0-0 en six journées !

Le PSG marque trois buts par match

Sans surprise, le PSG fait office de locomotive dans ce domaine. Avec sa pléiade de stars, le club de la capitale, en tête du classement, a déjà inscrit 18 buts depuis la reprise. Soit une moyenne de 3 buts par match. L’OM (qui n’a disputé que cinq rencontres), Nice et Montpellier sont également très prolifiques avec 12 buts. Lens en également marqué 11. Angers, Clermont et Strasbourg, en comptent 10.

Ce regain de spectacle s’explique peut-être en partie par le retour du public dans les stades. Poussés par leurs supporters, les joueurs ont sans doute encore plus envie de se montrer décisifs. A confirmer ce mercredi lors de la 7e journée, avec quelques belles affiches au programme: Montpellier-Bordeaux, Rennes-Clermont, Angers-OM ou Metz-PSG.

Alexandre Jaquin avec Loïc Moreau et Christopher Lecoq