RMC Sport

Ligue 1: le coup de gueule de Rothen sur les incidents dans les stades

Alors que le début de saison en Ligue 1 a été marqué par des débordements dans les stades, notamment lors de Nice-OM et Lens-Lille, Jérôme Rothen a haussé le ton ce mardi soir sur RMC, invitant les supporters à se tenir et ne pas se comporter comme des "animaux".

Des supporters sur l'aire de jeu, des blessés, des interpellations, et des sanctions... Après un an et demi de matchs à huis clos, les stades de Ligue 1 ont été en ce début de saison le théâtre de graves débordements, notamment lors des derbies Nice-OM, fin août, et Lens-Lille le week-end passé. Alors que la commission de discipline de la LFP a prononcé lundi de premières mesures conservatoires concernant ce deuxième dossier, Jérôme Rothen a lui aussi voulu rappeler tout le monde à l'ordre, ce mardi soir sur RMC.

>>> Les podcasts de Rothen s'enflamme

"Qu’est-ce que vous allez avoir? Des matchs à huis clos où on s’emm…"

"C’est un ras-le-bol, a lâché l'ancien international dans 'Rothen s’enflamme'. Je suis extrêmement déçu, encore une fois, de l’image qu’on peut renvoyer du football français. Ça se multiplie. C’est le reflet de la société. On a aujourd’hui les effets des confinements qu’on a vécus, du Covid… On a connu les stades grillagés. Les grillages ont sauté. Moi, j’ai joué pas mal de matchs dans des stades sans grillages, je n’ai pas vraiment vécu d’envahissements de terrain, à part quelques épiphénomènes. Là, en un mois, ça fait déjà deux fois. Avec extrêmement de violence, des comportements inadmissibles. On a l’impression que ce sont des animaux qu’on a lâchés..."

Et comme le rappelle l'ex-Parisien, les agissements de certains risquent de nuire à tous les amoureux du football. "Je veux bien qu’on soit en manque de foot. Mais au bout d’un moment, arrêtez, lance Rothen. Arrêtez ces débordements! Qu’est-ce que vous allez avoir? Des matchs à huis clos où on s’emm… On a vu Nice-Monaco à huis clos, un derby. Dans l’engagement, le spectacle, il y a énormément de manques. Il faut que les gens se tiennent. Les dirigeants sont responsables. Il y a un manque de communication. Le président de la Ligue (Vincent Labrune, ndlr), on ne l’entend pas. Le président de la Fédération (Noël Le Graët), on ne l’entend pas. Réveillez-vous, les gars!"

Et Rothen de faire une proposition: "Il y a quelque chose de très simple à mettre en place: tu mets un orteil sur la pelouse, tu es suspendu (interdit de stade, ndlr) pendant deux ans minimum. Le terrain, c’est un endroit privilégié, un sanctuaire."

Rothen s'enflamme