RMC Sport

Ligue 1: la commission de discipline va se prononcer après les incidents à Lens et à Angers

La commission de discipline de la LFP va statuer mercredi sur les incidents observés le mois dernier en Ligue 1 à la mi-temps de Lens-Lille (2-1) et à la fin du match Angers-OM (0-0).

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) statuera définitivement ce mercredi sur les incidents qui ont émaillé les rencontres Lens-Lille (2-1) et Angers-OM (0-0) le mois dernier. A la mi-temps du derby du Nord entre les Sang et Or et les Dogues, des jets de projectiles ont eu lieu entre les parcage lillois et la tribune Trannin des Lensois, poussant les supporters de la tribune Marek à venir secourir leurs copains, entraînant un effet de masse qui a conduit à l'envahissement de la pelouse.

La cohue a provoqué sept blessés légers et un bref retard de la reprise du jeu à l’entame de la seconde période. Deux jours après les incidents, la commission de discipline s'était réunie en urgence pour frapper fort, et intimer l’ordre aux clubs de prendre leurs responsabilités, infligeant deux matches à huis clos à Bollaert-Delelis et un parcage fermé le temps de l’instruction pour les Lillois.

L'enquête est terminée

A Angers, qui recevait l’OM le 22 septembre dernier, une très rapide montée des tensions rendue possible par de multiples provocations de part et d’autre a dégénéré en bagarre générale. Les incidents ont éclaté au pied d’une des tribunes du stade Raymond-Kopa, une partie des supporters marseillais s’en prenant à des stadiers et aux supporters angevins. Des coups ont été échangés.

Une fois n’est pas coutume, la commission de discipline s’était réunie de toute urgence afin de prendre des mesures à titre conservatoire, comme la fermeture de la tribune Coubertin du stade Raymond-Kopa "jusqu’au prononcé de la mesure définitive". Quant aux Marseillais, à l’instar des Lillois, la fermeture du parcage visiteurs leur a été imposée en attendant la fin de l'enquête.

QM