RMC Sport

Ligue 1: la stat inquiétante du Stade Rennais en 2021

Défait mercredi face à l'OM (1-0) pour la première de Bruno Genesio sur le banc, Rennes ne compte que 0.64 point par match de Ligue 1 en 2021. Seul Dijon fait pire. De quoi inquiéter sur la fin de saison du club breton.

Les nuages noirs ne se dissipent pas pour le Stade Rennais. Sans victoires depuis près de deux mois et vaincu sur ses six dernières rencontres toutes compétitions confondues après sa défaite hier mercredi contre Marseille (1-0), le club breton n’est plus en lice qu’en Ligue 1, où il pointe à une décevante 10e place. Sur courant alternatif en championnat cette saison, Rennes semblait avoir remis la marche avant en décembre, en alignant quatre victoires à la suite. Mais depuis le mois de janvier, rien ne va plus pour les coéquipiers d’Eduardo Camavinga. Le bilan du club en 2021 est terrible : une victoire, quatre nuls, six défaites. Sept points pris sur 33 possibles, soit en moyenne 0.64 par match de Ligue 1, le pire score des Bretons depuis 1987 (0.13), un tiers de la moyenne de l’an passé (1.78), qui était leur record.

Relégable en 2021

En décembre dernier, le désormais ex-entraîneur rennais Julien Stephan avait surpris en indiquant que ses joueurs devaient "avoir le comportement d’une équipe qui va lutter pour le maintien". Trois mois plus tard, cette déclaration semble plus que jamais d’actualité. En 2021, il n’y a que Dijon qui récolte moins de points que les Bretons (3/11, 0.27 points/match). Dans un classement du championnat fait sur l’année civile, ils seraient 19e de Ligue 1 avec 7 points, derrière Nantes (9 points) et Brest (11 points).

Si le Stade Rennais poursuit sur sa lancée, il clôturera sa saison avec 44 points. Compte-tenu des tendances des autres clubs en 2021, ce total le laisserait à la 14e place du championnat, très loin de la 5e place de Metz (57 points), qualificative pour la Conference League voire l’Europa League.

Le défenseur rennais Adrien Tuffert (c), félicité par ses coéquipiers, après son but marqué lors du match de L1 à domicile contre Monaco, le 19 septembre 2020 au Roazhon Park stadium
Le défenseur rennais Adrien Tuffert (c), félicité par ses coéquipiers, après son but marqué lors du match de L1 à domicile contre Monaco, le 19 septembre 2020 au Roazhon Park stadium © Damien Meyer © 2019 AFP

Des espoirs de relance

Mais à l’heure actuelle, les Bretons n’ont que six longueurs de retard sur Lens (5e, 44 points) et, s’ils arrivent à se relancer, peuvent toujours espérer arracher un ticket européen. C’est la mission que s’est fixée Bruno Génésio : "La mission est de remplir l’objectif fixé en début de saison, à savoir accrocher la Coupe d’Europe". Sur les dix dernières journées, Rennes va affronter deux candidats au titre (Paris et Monaco), mais surtout deux concurrents européens (Metz et Angers) et six équipes qui jouent le maintien – Strasbourg, Reims, Nantes, Dijon, Bordeaux, Nîmes. De quoi nourrir encore quelques espoirs.

Bruno Genesio lors de sa présentation à Rennes
Bruno Genesio lors de sa présentation à Rennes © AFP
Florian Chambon