RMC Sport

Coupe de France: Angers élimine Rennes grâce à un doublé de Fulgini

Buteur à deux reprises dans le premier quart d'heure, Angelo Fulgini a été le grand artisan de la victoire d'Angers ce mercredi en Coupe de France face au Stade Rennais (2-1), synonyme de qualification pour les 16es de finale.

"Pour nous, c’est un jour complètement sans. Hors sujet, on appelle ça. Je crois beaucoup à ce qu’on fait en préparant un match. Quand on fait la séance qu’on a fait la veille…" Dimanche dernier, après la lourde défaite de son équipe sur la pelouse de Nice (3-0) en championnat, Stéphane Moulin était apparu très remonté en conférence de presse. L’entraîneur angevin avait critiqué l’investissement de ses joueurs, convaincu qu’ils n’avaient pas fait les efforts nécessaires à l’entraînement pour se préparer correctement pour cette rencontre.

Il n’aura pas les mêmes reproches à faire à son groupe ce jeudi. Malgré une seconde période moins maîtrisée, le SCO est parvenu à éliminer le Stade Rennais (2-1) dans le cadre des 32es de finale de la Coupe de France. Cette qualification pour les 16es s’est construite dans le premier quart d’heure grâce à un doublé express d’Angelo Fulgini. L’élégant milieu de terrain de 24 ans a d’abord trouvé la faille de la tête à la réception d’un centre de Vincent Manceau (4e), avant de faire le break sur penalty (14e) après une faute de Damien Da Silva sur Pierrick Capelle, bien servi dans la surface par le jeune Mohamed-Ali Cho.

Del Castillo évacué sur civière

Grand espoir du SCO, Cho est de plus en plus utilisé par Stéphane Moulin. L’attaquant franco-anglais de 17 ans était déjà entré en jeu lors des trois derniers matchs de son équipe. Entre le cinquième (Rennes) et le huitième (Angers) de Ligue 1, les débats se sont ensuite équilibrés, et il a fallu attendre l’entrée de Sehrou Guirassy en début de seconde période pour que le suspense soit relancé. Entré à la place de Romain Del Castillo, évacué sur civière après avoir pris le ballon dans le visage à bout portant (47e), l’ancien buteur d’Amiens a réduit l’écart d’une très belle frappe enroulée (53e).

Revenu de blessure début février après deux mois d'absence, Guirassy a failli égaliser dans la foulée, mais Ludovic Butelle est sorti à temps pour le gêner (54e). Bien plus dangereux avec les entrées de Guirassy, Martin Terrier et Yann Gboho, Rennes a toutefois manqué de justesse dans le dernier geste pour espérer arracher une séance de tirs au but. Les Bretons tenteront de relever la tête dimanche en Ligue 1 face à Saint-Etienne, qui a été sorti ce jeudi en Coupe de France par Sochaux (1-0). Angers accueillera de son côté le FC Nantes d'Antoine Kombouaré.

RR