RMC Sport

Ligue 1 : le doublé de Balotelli, les cartons de l'OL et Bordeaux, le festival Ruffier... ce qu'il faut retenir de la 6e journée

Stéphane Ruffier

Stéphane Ruffier - AFP

Dans la lignée d’un derby azuréen qui a tenu ses promesses avec la performance de Nice qui s’est amusé face à Monaco (4-0), les rencontres du début de soirée ont été marquées par les réveils de Lyon et de Bordeaux ainsi que par la confirmation d’Angers, vainqueur pour la troisième fois d’affilée.

Nice-Monaco (4-0) : le duo gagnant Balotelli-Belhanda

Abonné au banc des remplaçants depuis son arrivée à Nice en toute fin de mercato, Younès Belhanda, passeur décisif sur le but de la victoire face à Marseille (3-2) il y a deux semaines, a enfin été lancé d’entrée par Lucien Favre dans le derby de la Côte d’Azur. Une riche idée de l’entraîneur suisse, qui attendait certainement que l’ancien montpelliérain retrouve une condition physique optimum. Au final, le meneur de jeu de l’OGCN offre le but de l’ouverture du score à Paul Baysse sur coup-franc (17e), avant de lancer sur orbite Mario Balotelli sur l’aile droite pour le deuxième but niçois (31e). Son entente avec l’attaquant italien a été une vraie réussite, même si Nice a souvent subi le jeu monégasque. Balotelli enfoncera le clou en seconde période après un gros travail de Ricardo Pereira, en ajustant parfaitement Danijel Subasic (68e).

A lire aussi >> Ligue 1 : encore en feu contre Monaco, Balotelli a (déjà) conquis Nice

Lyon-Montpellier (5-1) : le retour en forme de Fékir, clé du festival lyonnais

Treize mois plus tard… Nabil Fékir est enfin de retour. Titulaire en soutien de Maxwell Cornet face à Montpellier, le meneur de jeu lyonnais a inscrit un doublé, ses deux premiers en Ligue 1 depuis le 29 août 2015 et un triplé contre Caen. Signe que sa grave blessure contractée avec l’équipe de France en septembre 2015, est peut-être enfin derrière lui. Le prodige rhodanien a en tout cas bien relancé son équipe dans un match où elle a été très vite à 11 contre 10 (8e minute de jeu avec l’expulsion sévère de Poaty), mais surtout très vite menée au score (4e). Un penalty parfaitement tiré (36e), une passe décisive pour Corentin Tolisso sur corner (42e) puis un doublé sur une belle action collective (57e). Il n’en fallait pas plus pour que Lyon déroule, 5-1 au coup de sifflet final.

A voir >> VIDEO - OL-Montpellier : l'échange musclé entre Jourdren et Tolisso

Angers-Caen (2-1) : la confirmation angevine

Après un démarrage chaotique et trois défaites en autant de matchs au mois d’août, Angers reprend décidément des couleurs. Caen, étrillé par le PSG pour sa dernière sortie (6-0), n’aura pas résisté très longtemps à la pression des locaux, Rémy Vercoutre étant obligé de s’incliner sur une action de grande classe conclue par une remise de la tête de N’Doye pour la reprise de volée non moins sublime de Ketkeophomphone. Les joueurs de Stéphane Moulin bénéficieront ensuite d’un but contre son camp de Damien Da Silva (54e), avant que les Normands ne se donnent un dernier espoir par le jeune Karamoh (71e). Troisième victoire en trois matchs pour Angers qui confirme donc son regain de forme.

A lire aussi >> Ligue 1 : pour Dupraz, les joueurs "ne travaillent pas assez"

Metz-Bordeaux (0-3) : la réponse bordelaise

Battu par Angers (0-1) à domicile lors de la précédente journée, Bordeaux s’est bien repris en allant surclasser Metz (0-3), au duel pour le podium avant ce match, sur son terrain. C’est le Brésilien Malcom qui a été le premier à dégainer d’une belle frappe enroulée au-dessus de Thomas Didillon. Les Girondins ont ensuite enfoncé le clou en fin de match grâce à Gaëtan Laborde (71e), puis par le Suédois Isaac Kiese Thelin sur penalty (76e). Efficacité maximale pour Bordeaux, qui s’offre une place au pied du podium.

A lire aussi >> PSG : pour son formateur, Ben Arfa peut convaincre Emery… "s’il change un peu son comportement"

Guingamp-Lorient (1-0) : quand ça ne veut pas…

Vainqueur de son premier match de la saison face à Lille, ce week-end (1-0), grâce à un penalty de Moukandjo, Lorient s’est fait prendre à son propre jeu. Ou plutôt sur un hold-up de Guingamp dans le derby breton, en s’en remettant à un penalty de Jimmy Briand, déjà buteur sur cette sentence face à Toulouse pour le compte de la 5e journée. Seulement l’En Avant avait laissé filer le résultat en terminant à 10 contre 11. Pas beaucoup de jeu ce mercredi soir au Roudourou, mais les joueurs d’Antoine Kombouaré ont réussi à accrocher l’essentiel, les trois points, hissant les coéquipiers de Briand à la 6e place de l’élite.

A voir >> VIDEO : Sean Garnier met au défi les joueurs du PSG… et colle un petit pont à Lucas

Nantes-Saint-Etienne (0-0) : le nul au bout de l’ennui

Encore un match nul et vierge en Ligue 1. Nantes, qui devait absolument engranger des points à perdu une occasion de revenir au contact du ventre mou. Emiliano Sala a notamment raté un penalty, très mal tiré, que Stéphane Ruffier a même eu le luxe de capter (17e). Et malgré la supériorité numérique suite à l’expulsion de Kévin Malcuit sur cette action, les Canaris n’ont pas su se montrer opportunistes offensivement, manquant une nouvelle fois de réalisme devant le but à l’image de Sala (82e) et Dubois (88e), malheureux face au roc Ruffier. Pas de but donc, et visiblement Christophe Galtier s’en réjouit puisqu’il a exulté au coup de sifflet final.

Testez-vous >> Ligue 1 : Le Quiz ultime des vendangeurs

Bastia-Nancy (0-0) : une pelouse indigne de Ligue 1

On se répète semaine après semaine, mais la pelouse du stade Furiani est une abomination, une insulte au football. Dans ces conditions, difficile de proposer du beau jeu à un public en plus inexistant. Les Bastiais ont pourtant tenté de réitérer leur performance face à Toulouse il y a dix jours (succès 2-1). Mais encore une fois Guy Roland Ndy Assembé a fait un grand match, repoussant les tentatives de Diallo (18e), Coulibaly (29e) et Saint-Maximin (39e, 64e). Nancy, qui s’est contenté de défendre correctement, n’a pas montré grand-chose. Match décevant donc, même si la pelouse ne se prêtait pas à un festival.

A lire aussi >> PSG-Dijon : Ben Arfa dans les tribunes, avec Jamel Debbouze

Damien Chédeville